Attaqué aux États-Unis, Veolia dément

le
0
Le spécialiste des services à l'environnement est la cible d'une action collective en justice aux Etats-Unis pour informations financières trompeuses. Ses dirigeants actuels et anciens sont également visés.

Après une année 2011 très chahutée, Veolia aurait pu espérer démarrer 2012 sous de meilleurs auspices. Ce ne sera apparemment pas le cas. Ce matin, le spécialiste des services à l'environnement annonce avoir été informé du dépôt d'une demande d'action de groupe (class action) pour communications financières trompeuses entre 2007 et 2011. Cette procédure, également appelée recours collectif, et originaire des États-Unis, permet à plusieurs personnes de s'associer pour poursuivre ensemble une société, une institution, ou une autre personne.

Dans son communiqué, Veolia Environnement explique que la procédure vise la société, mais aussi ses dirigeants actuels et anciens. Henri Proglio, le PDG de la société à l'époque serait donc concerné, ainsi que son successeur depuis fin 2010, Antoine Frérot. Le groupe précise ne pas avoir été pour le moment informé formellement de cette procédure, mais considère «infondée» cette allégation de communication finan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant