Attaque à la machette en Allemagne, acte terroriste écarté

le , mis à jour à 20:05
1
    BERLIN, 24 juillet (Reuters) - Un réfugié syrien âgé de 21 
ans et armé d'une machette a tué une femme et blessé deux autres 
personnes dimanche à Reutlingen dans le Bade-Wurtemberg (sud de 
l'Allemagne) avant d'être arrêté, a rapporté la police 
allemande. 
    Au vu des premiers éléments, rien n'indique qu'il s'agisse 
d'un acte terroriste, a-t-elle ajouté.  
    L'individu, qui a fait une demande d'asile, a déjà commis 
d'autres agressions. Il a agi apparemment seul, a déclaré un 
porte-parole de la police.  
    Ce dernier n'a pas pu dire quand l'homme est arrivé en 
Allemagne ni quand les précédentes agressions ont eu lieu.  
    L'agresseur a attaqué deux femmes et un homme vers 16h30 
(14h30 GMT) près de la gare routière de Reutlingen, à une 
quarantaine de km au sud de Stuttgart, selon un communiqué de la 
police.  
    L'une des femmes a succombé par la suite à ses blessures. 
    "L'agresseur était complètement fou. Il a même couru après 
une voiture de police avec sa machette", a déclaré un témoin au 
quotidien Bild.       
    Selon ce même témoin, un motard a assommé l'homme peu après, 
avant qu'il soit pris en charge par la police.  
    L'Allemagne a connu ces jours-ci deux attaques visant des 
civils.  
    Lundi dernier, un jeune Afghan a attaqué les voyageurs d'un 
train de Bavière avec un couteau et une hachette, blessant cinq 
personnes avant d'être pris en chasse et abattu par la police. 
Le groupe djihadiste Etat islamique (EI) a revendiqué cet acte. 
    Vendredi soir, à Munich, un Germano-Iranien a ouvert le feu 
sur la foule aux abords d'un centre commercial et à l'intérieur, 
faisant neuf morts et 35 blessés, avant de se suicider. Tout 
mobile terroriste a été écarté par les enquêteurs. 
 
 (Andrea Shalal; Eric Faye et Jean-Stéphane Brosse pour le 
service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz le dimanche 24 juil 2016 à 18:38

    Offrons-leur l'asile, mais pas le politique, celui où on soigne les aliénés ! C'est leur façon de remercier : la machette !