Attaque à l'aéroport de Karachi au Pakistan, 27 morts

le
1
27 MORTS DANS L'ATTAQUE À L'AÉROPORT DE KARACHI AU PAKISTAN
27 MORTS DANS L'ATTAQUE À L'AÉROPORT DE KARACHI AU PAKISTAN

par Syed Raza Hassan

ISLAMABAD (Reuters) - Dix hommes lourdement armés portant des uniformes militaires ont attaqué dimanche l'aéroport international Jinnah de Karachi, le plus grand du Pakistan, un assaut qui a duré toute la nuit et a fait 27 morts, dont l'ensemble des assaillants, a annoncé l'armée pakistanaise.

L'aéroport a été sécurisé lundi à l'aube, plus de cinq heures après le début de l'attaque juste avant minuit.

L'attaque a été revendiquée par les taliban pakistanais, qui l'ont présentée comme une réponse aux attaques de l'armée dans les zones tribales le long de la frontière afghane.

"C'est un message envoyé au gouvernement pakistanais pour lui dire que nous sommes encore capables de réagir à la mort de civils innocents dans les bombardements de leurs villages", a déclaré Shahidullah Shahid, un porte-parole du mouvement intégriste.

"L'objectif principal de l'attaque était d'affaiblir le gouvernement, y compris en détournant des avions et en détruisant des installations", a-t-il ajouté en prévenant Islamabad de se préparer à "bien pire".

Cette attaque compromet les efforts du Premier ministre Nawaz Sharif, qui cherche à convaincre les taliban pakistanais d'engager des négociations, afin de mettre un terme à des années de combats.

Des colonnes de fumée noire s'élevaient au-dessus de l'aéroport lundi matin après plusieurs heures de violents combats ponctués de trois lourdes détonations provoquées, semble-t-il, par des ceintures d'explosifs portées par les assaillants.

"Dix militants âgés de 20 à 25 ans ont été tués par les forces de sécurité", a déclaré un porte-parole des Rangers, la force paramilitaire pakistanaise. "Un grand nombre d'armes et de munitions ont été retrouvées sur les militants", a-t-il ajouté en parlant de fusils d'assaut et de lance-roquettes.

PRISE D'OTAGES ÉVITÉE

Après une attaque de diversion en fin de soirée, les assaillants ont investi le terminal marchandises et ont tenté de pénétrer dans le terminal passagers mais leur progression a été bloquée par la forte résistance des forces de sécurité.

Une fusillade nourrie s'en est suivie, pendant que les passagers étaient évacués de l'aérogare.

"Les assaillants n'ont pas pu atteindre leur objectif de s'en prendre aux avions grâce à la réaction rapide des forces de sécurité", a déclaré un responsable sécuritaire.

Deux vols, l'un de la compagnie Emirates et l'autre de Thai Airways, étaient en cours d'embarquement au moment de l'attaque.

"Cela aurait été un désastre bien plus grand si les militants avaient réussi à entrer dans le terminal principal et à prendre des otages. Il y avait des centaines de passagers et membres d'équipage dans le terminal à ce moment-là", a souligné la source.

Selon un responsable des Rangers, les dix hommes appartenaient à l'ethnie ouzbèke. Les autorités d'Islamabad accusent régulièrement des étrangers de combattre aux côtés des taliban pakistanais.

"Trois militants se sont fait exploser et sept ont été abattus. Il s'agissait apparemment d'Ouzbeks", a déclaré à la télévision Rizwan Akhtar, le responsable régional des Rangers.

Selon les autorités aucun avion n'a été endommagé.

Tous les vols à destination de Karachi ont été déroutés vers d'autres villes, a déclaré un porte-parole de l'Aviation civile pakistanaise, selon lequel l'aéroport devait retrouver une activité normale en début d'après-midi.

(Eric Faye, Benoît van Overstraeten et Tangi Salaün pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le lundi 9 juin 2014 à 12:49

    partout où il y a des barbus islamiques ... il y a la mort pas loin , religion de paix ?