Attaque à Jérusalem : une policière israélienne de 19 ans tuée par balle

le
1
Attaque à Jérusalem : une policière israélienne de 19 ans tuée par balle
Attaque à Jérusalem : une policière israélienne de 19 ans tuée par balle

Une nouvelle attaque s'est déroulée ce mercredi près de la porte de Damas, entre les quartiers chrétien et musulman de la vieille ville de Jérusalem quand trois Palestiniens ont attaqué à l'arme à feu des gardes-frontières israéliens. Une des victimes israéliennes blessées dans l'attaque a succombé à ses blessures, a indiqué la police en fin de journée. 

Il s'agirait de Hadar Cohen, une policière âgée de 19 ans. Elle avait été admise dans un état critique à l'hôpital avec une blessure par balle à la tête, a indiqué l'hôpital. Une autre victime israélienne est dans un état grave. Les trois agresseurs palestiniens ont eux été abattus.

Les gardes-frontières ont repéré un groupe suspect, a relaté une porte-parole de la police. Au moment où l'un des membres du groupe a présenté ses papiers, un autre a sorti une arme à feu et tiré. « Les autres gardes-frontières ont réagi instantanément, ont tiré et neutralisé les terroristes », a-t-elle indiqué.

Le secteur a été évacué quelques instants, la police craignant la présence d'une bombe sur les lieux de l'attaque. La police a ensuite annoncé avoir trouvé sur eux des couteaux, en plus de l'arme à feu, ainsi que deux engins explosifs artisanaux.

Bomb disposal experts at the scene neutralize 2 pipe bombs that didn't explode. Attack carried out by 3 terrorists. pic.twitter.com/fA7jhycCga— Micky Rosenfeld (@MickyRosenfeld) 3 Février 2016

Les trois Palestiniens abattus seraient originaires de Qabatiya, un village du district de Jénine, en Cisjordanie. Ils étaient aussi âgés de 20 ans.

Depuis le début des violences qui secouent les Territoires palestiniens, Jérusalem et Israël depuis quatre mois, c'est la deuxième fois qu'une bombe est trouvée. Les agressions ont 164 morts palestiniens, 25 israéliens, un américain et un érythréen depuis le 1er octobre. La majorité des Palestiniens tués ont été qualifiés ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 il y a 10 mois

    Pas de paix sans décolonisation.