ATP : Et si Nadal quittait tonton Toni...

le
0
ATP : Et si Nadal quittait tonton Toni...
ATP : Et si Nadal quittait tonton Toni...

Cinquième du classement ATP en cette fin 2015, Rafael Nadal (29 ans) a vécu une année compliquée. Mais l'Espagnol tient à défendre Toni, son oncle et entraîneur dont il n'entend pas se séparer.

La saison de Rafael Nadal s’est plutôt bien terminée avec une défaite en demi-finales du Masters. Pourtant, cette performance aurait été un gros échec quand l’Espagnol était au sommet de sa forme. Achevée sans aucun titre du Grand Chelem ou en Masters 1000 (une première depuis 2004 !) et avec seulement trois trophées conquis dans des tournois de seconde zone (Buenos Aires, Stuttgart et Hambourg), 2015 est une année à oublier pour le Majorquin, cinquième du classement ATP, son pire classement de fin de saison depuis… 2004 (51eme avant son éclosion de 2005). Une position hors du « Big Four » qui fait beaucoup parler en Espagne où les médias se demandent si Toni Nadal est encore l’entraîneur de la situation.

Rafa Nadal a lui-même apporté la réponse à l’issue du Masters : oui, tonton Toni est toujours l’entraîneur qu’il lui faut, et non il ne changera pas ses habitudes cet hiver. « Je suis numéro 5, je ne suis pas non plus retombé à la centième place, a expliqué Rafael Nadal à la radio La Cope. A la fin de la saison, j'ai retrouvé beaucoup d'énergie. J'espère que cela va m'aider à bien commencer l'année 2016. Le problème c'était moi. Je me suis bloqué tout seul. Toni n'y est pour rien du tout. Les gens cherchent les fautes des deux côtés et ce n'est pas dans mes habitudes. Je préfère faire mon autocritique. Le problème, ce n'était pas le préparateur physique, ni l'entraîneur, ni qui que soit d'autre... C'était moi. » Vraiment ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant