ATP : Del Potro se montre (à nouveau) rassurant

le
0

Battu au 2eme tour du Masters 1000 de Miami par le lucky-loser argentin Horacio Zeballos, Juan Martin del Potro, qui s'est de nouveau plaint de son poignet, a tenu à se montrer rassurant dans un long message publié sur Facebook.

De retour sur les courts à mi-février, à Delray Beach, après une absence de onze mois pour cause de blessure au poignet droit, Juan Martin del Potro (27 ans, 366eme) a gagné cinq matchs en trois tournois. Un bilan honorable pour un joueur toujours fragile, qui a tenu à rassurer ses fans, après sa défaite 6-4, 6-4 contre le lucky-loser argentin Horacio Zeballos au 2eme tour à Miami, via un long message en espagnol et en anglais posté sur Facebook.

« C’est normal d’avoir plus de hauts et de bas que du bon tennis. Rappelez-vous que quand j’ai annoncé mon retour, j’ai demandé de la patience, et je ne la perds jamais. En février, j’ai dit que je revenais à l’entraînement et que je continuais ma rééducation en jouant des tournois. C’est ce que je fais en ce moment. Le processus de rééducation se poursuit et c’est vraiment long. J’ai surpris tout le monde, y compris moi-même, en montrant un bon niveau durant quelques matchs. Ces résultats ont augmenté l’attente autour de moi. Mon poignet guérit autant qu’il peut, ce serait bizarre de ne pas ressentir de douleur. Parfois, c’est facile à gérer, d’autres fois c’est un peu plus difficile, notamment dans des conditions humides. J’ai dû gérer une blessure au poignet gauche pendant quatre ans, d’abord avec des injections, puis des opérations. Je n’ai joué que quelques tournois depuis deux ans. C’est impossible de revenir en pleine santé en un mois. Après trois tournois en 2016, je suis content. A un moment je pensais que je n’allais jouer qu’un match par tournoi, et finalement j’en ai joué huit en simple et deux en double. Avant Delray Beach, je ne pouvais pas m’entraîner avec les meilleurs joueurs, et maintenant je m’entraîne avec la plupart d’entre eux, avec deux sessions par jour. Le processus de réhabilitation passe par des hauts et des bas, mais les obstacles majeurs font partie du passé. Dans quelques jours, je débuterai ma préparation pour la saison sur terre battue. Cela fait quatre ans que je n’ai pas joué sur terre (3eme tour à Rome en 2013, ndlr), ça va être un autre challenge », écrit le vainqueur de l’US Open 2009. La date de son retour sur les courts n’est pas encore connue.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant