Atout Pierre Diversification sera-t-elle transformée en capital variable ?

le
0

A la prochaine Assemblée Générale d’Atout Pierre Diversification (CILOGER) qui aura lieu de jeudi 13 juin 2013 Isabelle ROSSIGNOL Président du Directoire de CILOGER proposera à l’ensemble des associés de transformer la SCPI à capital fixe en SCPI à capital variable. En concertation avec le Conseil de surveillance, CILOGER préconise la transformation en SCPI à capital variable.

En attendant la concrétisation ou pas d’un projet qui fluidifierait notamment le marché secondaire des parts, la société de gestion souligne la relative résistance du marché immobilier alors que l’aversion au risque est forte. Les investisseurs restent focalisés sur des biens « prime » assortis d’une situation locative sécurisée et des valeurs proches des loyers de marché.

Dans ce contexte, la compétition pour les meilleurs produits entraine une pression à la baisse sur les taux de rendement immobiliers de bureaux. Ceux-ci s’établissent autour de 4,25% pour Paris QCA (Quartier Central des Affaires), entre 5,5% et 5,75% en première couronne Ouest et Sud-Ouest, et 6,25% à La Défense. Les grandes métropoles (Lyon, Lille, Toulouse, Marseille ou Bordeaux) sont mieux rémunérées avec des rendements immobiliers pour les meilleurs produits compris entre 6% et 6,75%. Côté commerce, l’aversion au risque pousse là encore, les investisseurs vers les meilleures adresses de centre-ville, où les loyers se maintiennent voire parfois en progression.

Au premier trimestre, la morosité économique a impacté le taux d’occupation financier. Celui-ci régresse légèrement à 90,01% mais reste supérieur à la moyenne de l’année 2012 (89,4%). Sur la période, les mouvements locatifs - différentiel entre les locations (1063m2) et les libérations (3065 m2)- présente un solde négatif de 2 002 m² ramenant le taux d’occupation physique à 86,25%. Si La conjoncture actuelle risque d’affecter les actions menées en termes de gestion immobilière, CILOGER note que les ventes « lots par lots » initiées dès 2011 se poursuivent.

Résultat, l’acompte net versé au titre du premier trimestre a atteint 11,40€ (avant prélèvements sociaux et financiers) et la SCPI envisage un revenu prévisionnel 2013 de 45,6€. Ce montant en progression par rapport à 2012 (45,3€) est d’autant plus « réalisable » qu’Atout Pierre Diversification dispose « de réserves représentant cinq mois de distribution » explique CILOGER. En résumé, la SCPI devrait délivrer cette année une distribution nettement supérieure à 5%.

Une bonne nouvelle à relier au faible nombre de parts à la vente (181 parts - 0,15%) sur le marché secondaire et qui a suscité une tension à la hausse sur le prix d’achat des parts. Elles se négocient autour de 811,04€ contre 753,34€ au 31 décembre 2012 soit une augmentation de 7,66%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant