Atos parmi les 3 candidats au rachat de Perot Systems à Dell

le
0
ATOS PARMI LES 3 CANDIDATS AU RACHAT DE PEROT SYSTEMS À DELL
ATOS PARMI LES 3 CANDIDATS AU RACHAT DE PEROT SYSTEMS À DELL

(Reuters) - Atos figure parmi les trois candidats au rachat, auprès de Dell, de Perot Systems, société de conseil fondée par l'ancien candidat à la présidentielle américaine Ross Perot, a-t-on appris de sources proches du dossier.

Les deux autres sociétés intéressées sont l'américain Cognizant Technology Solutions et le japonais NTT Data pour cet actif dont Dell espère tirer plus de cinq milliards de dollars (4,6 milliards d'euros).

Le groupe informatique américain cherche à réduire sa dette après son accord de rachat du spécialiste de stockage de données EMC pour 66 milliards de dollars, qu'il espère boucler d'ici octobre 2016.

La vente de Perot Systems prend plus de temps que prévu parce que les offres présentées pour l'instant à Dell n'ont pas atteint le prix souhaité par Dell, ont précisé les mêmes sources proches du dossier.

Dell étudie donc désormais quels contrats il transférera à Perot Systems pour relancer le processus de vente, a précisé une des sources.

Une porte-parole d'Atos n'a pas souhaité faire de commentaire, tandis que Dell, Cognizant et NTT n'étaient pas immédiatement disponibles.

Ross Perot avait créé en 1988 Perot Systems, spécialisé dans les secteurs hospitalier et gouvernemental. Dell l'avait racheté en 2009 pour 3,9 milliards de dollars.

Même si cette acquisition lui avait permis de se diversifier au-delà des PC, Dell cherche désormais à se développer dans le "cloud computing" (l'informatique dématérialisée), les logiciels d'entreprises et la gestion de données, notamment via le rachat d'EMC.

Dell a également discuté avec des fonds de "private equity" de la vente du groupe de logiciels informatiques Quest Software, ainsi que de SonicWall, fournisseur de services de cryptage d'e-mails et de sécurisation de données. Ensemble, ces deux actifs pourraient valoir aux environs de quatre milliards de dollars.

Le groupe américain a également enregistré la semaine dernière sa division de cybersécurité SecureWorks auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) en vue d'une introduction en Bourse.

Dell s'est fixé pour objectif de réduire sa dette au cours des 18 à 24 premiers mois après sa fusion avec EMC afin d'afin d'obtenir une note "investment grade". Dell a déclaré une dette de 49,5 milliards de dollars dans le cadre de son projet de financement de l'opération.

Depuis son retrait de la cote en 2013, Dell a réduit sa dette de 4,5 milliards de dollars.

(Liana B. Baker et Greg Roumeliotis à New York, Cyril Altmeyer pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant