Atos: le titre malmené après une dégradation.

le
0

(CercleFinance.com) - Atos lâche 2,6% ce mercredi en milieu de matinée, soit l'une des plus fortes baisses du SBF 120, alors qu'Oddo, estimant que la superformance du titre est devenue trop dépendante du futur M&A, a abaissé sa recommandation d''achat' à 'neutre'.

'Si les dernières acquisitions d'Atos ont permis de créer de la valeur, le mix métier est aujourd'hui moins favorable, ce qui ne permet pas d'attendre une meilleure croissance organique du chiffre d'affaires et des marges à court terme', estime l'intermédiaire, qui revient notamment sur l'acquisition d'Unify (1,2 milliard d'euros de revenus en 2015), une opération dont l'intérêt financier est indiscutable, mais qui pose selon lui 'une nouvelle fois la question du positionnement stratégique d'Atos'.

Unify est en effet en décroissance depuis plusieurs années et prévoit une perte opérationnelle de 45 millions d'euros en 2015 sur un marché difficile. Partant, Oddo se dit moins optimiste sur la création de valeur avec une relution de 7% en 2017 (contre une guidance de 15%) et un prix de revente des actifs Software/Platform de 500 millions d'euros 2 fois inférieur à l'objectif annoncé.

'Une nouvelle pression sur les volumes et les prix provenant de la cannibalisation par le Cloud (Iaas) et la montée en puissance des acteurs indiens émerge aux États-Unis, et devrait arriver progressivement en Europe', prophétise par ailleurs le broker, selon lequel cette dynamique difficile sur le premier métier d'Atos devrait limiter son potentiel de croissance organique cette année voire en 2017, ce malgré l'amélioration attendue de la demande en Europe continentale pour les Services IT.

Enfin, la performance boursière honorable d'Atos en 2015 est liée à l'annonce de nouvelles acquisitions et non à un re-rating. Atos affiche donc toujours une décote faciale de plus de 20% comparativement à ses pairs européens et hormis l'amélioration de la génération de FCF, les autres facteurs de décote du titre ne devraient pas être levés en 2016, anticipe Oddo, pour qui 'un re-rating nous semble donc peu probable à court terme'.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant