ATOS : commande pour un supercalculateur

le
0

(AOF) - A l’issue d’un appel d’offres, le CEA et ses partenaires industriels du Centre de calcul recherche et technologie (CCRT) investissent dans un nouveau supercalculateur, de classe petaflopique 1 petaflops : 1 million de milliards d’opérations par seconde (environ 1,4 Pflops), conçu par Bull, la marque technologique d’Atos. Trois fois plus puissant que le calculateur actuel du CCRT, il sera installé mi-2016 dans le très grand centre de calcul du CEA à Bruyères-le-Châtel pour répondre aux besoins industriels en pleine expansion.

Il disposera de 2304 processeurs Intel Xeon de la famille E5 Broadwell, soit 32 256 cœurs à 2,4 Ghz et de 18 nœuds hybrides à base de processeurs Nvidia Pascal, pour la partie calcul et visualisation distante. La partition dédiée au projet France Génomique sera, quant à elle, équipée de 4 032 cœurs Intel Xeon de la famille E5 Broadwell à 2,4 Ghz et de 4 nœuds très grosse mémoire à 3To/nœud. Un réseau d'interconnexion Infiniband de toute dernière technologie constituera le cœur de ce nouveau calculateur et lui permettra d'augmenter ses capacités en fonction des besoins des partenaires du CCRT pour les 4 à 5 années à venir.

Le CCRT a pour mission de soutenir le développement de la simulation numérique en particulier dans le monde industriel.

Les équipes d'Airbus D&S, d'Areva, d'EDF, d'Herakles, de l'Ineris, de L'Oréal, de Safran Tech, de Snecma, de Thales, de Thales Alenia Space, de Techspace Aero, Turbomeca, Valeo et du CEA disposeront ainsi des ressources de calculs au meilleur niveau, nécessaires aux développements de leurs futurs projets.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant