Atos anticipe une amélioration de sa marge d'ici 2016

le
0

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Atos a annoncé vendredi anticiper une amélioration d'un à deux points de sa marge opérationnelle d'ici 2016, avec une croissance organique moyenne de 2% à 3% de son chiffre d'affaires sur la période, grâce au lancement de nouvelles offres et à l'accentuation de son développement aux Etats-Unis.

La société de services en ingénierie informatique a également annoncé aux analystes lors de la présentation de son nouveau plan triennal qu'il comptait introduire en Bourse l'an prochain Worldline, sa division de paiements et traitements de transactions scindée en juillet.

L'action Atos s'adjuge 4,3% à 67,5 euros à 10h15, soit la plus forte hausse du SBF 120 (-0,03%), portant sa progression depuis le début de l'année à plus de 27%.

Le titre bénéficie des objectifs de croissance très attendus par les analystes et de l'annonce en 2014 d'un nouveau projet de rachat d'actions de 230 millions d'euros, qui s'ajoute à celui de 115 millions annoncé à la mi-septembre et dont près de la moitié a déjà été réalisé.

Atos, dont Thierry Breton a pris la tête fin 2008, compte à moyen terme sur la nécessité accrue pour les entreprises d'optimiser leurs coûts et sur l'essor de la connectivité dans des secteurs aussi variés que les voitures, les magasins et les infrastructures.

Le groupe se fixe pour objectif une marge opérationnelle de 8,5% à 9,5% en 2016, contre 7,5% anticipé pour 2013 et 4,7% en 2008.

Atos avait annoncé fin octobre anticiper pour 2013 un chiffre d'affaires "quasi stable" cette année et non plus en légère croissance, avant une reprise en 2014 tirée par l'Europe du Nord.

Dans les seuls services informations - hors Worldline - Atos anticipe une croissance d'environ 5% de son chiffre d'affaires par an en 2014-2016, dont plus de la moitié provenant d'acquisitions.

Pour Worldline, Atos prévoit une croissance de 5% à 7% en moyenne sur 2014-2016 et une hausse de plus de deux points de la marge opérationnelle avant amortissements et dépréciations par rapport à 2013, notamment grâce au développement des moyens de paiement sur téléphone mobile et sur internet.

"Une introduction en Bourse renforcera le développement de Worldline qui, par son positionnement unique, ambitionne de jouer un rôle majeur dans la consolidation du marché européen des paiements", souligne Thierry Breton dans un communiqué.

"En fonction des conditions de marché, 2014 apparaît comme le parfait horizon pour réaliser ce projet."

Atos anticipe également un flux de trésorerie disponible compris entre 450 millions et 500 millions d'euros en 2016 contre plus de 350 millions visés cette année.

Edité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant