Atos accélère sa croissance organique, conforte ses objectifs

le
0
CA TRIMESTRIEL EN HAUSSE DE 15% POUR ATOS
CA TRIMESTRIEL EN HAUSSE DE 15% POUR ATOS

par Cyril Altmeyer

PARIS (Reuters) - Atos a nettement accéléré sa croissance organique au premier trimestre, soutenu par le secteur public et la santé, et signé des performances commerciales record, confortant ses objectifs annuels.

La société de services informatiques (SSII) a fait état jeudi d'un chiffre d'affaires trimestriel de 2,757 milliards d'euros, en croissance organique de 1,6%, contre 0,4% pour l'ensemble de l'exercice 2015, tiré par l'Amérique du Nord, l'Allemagne et la France.

Le montant total pondéré des propositions commerciales a atteint 6,4 milliards d'euros, représentant 6,8 mois de chiffre d'affaires.

Le PDG Thierry Breton précise dans un communiqué que le groupe a signé ce trimestre ses meilleures performances commerciales depuis son arrivée à la tête du groupe en 2009.

Les prises de commandes d'Atos, en hausse de 27% sur le trimestre, donnent un "book-to-bill" de 101%, un niveau rarissime pour un premier trimestre, les appels d'offres débouchant traditionnellement en fin d'année, a expliqué à Reuters le directeur financier Elie Girard.

Atos commence à récolter les fruits de sa nouvelle stratégie commerciale engagée il y a 18 mois et consistant à se focaliser sur ses gros clients et à proposer une offre informatique étendue à la cybersécurité, les capacités de calcul (le "big data" ou le traitement en masse de données) et la gestion des transactions, a-t-il souligné.

"Le 'big data' et la cybersécurité ne représentent que 5% du groupe mais nous permettent de gagner des clients sur tout le reste (...) et donne une assise à l’entreprise", a expliqué Elie Girard.

Pour 2016, Atos a confirmé viser une hausse supérieure à 8% de son chiffre d'affaires à taux de change constants, une marge opérationnelle comprise entre 9,0% et 9,5% (contre 8,3% en 2015) et un flux de trésorerie disponible de l'ordre de 550 millions d'euros contre 450 millions en 2015.

(Edité par Dominique Rodriguez)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant