Atlético, le all-in en C1 ?

le
0
Atlético, le all-in en C1 ?
Atlético, le all-in en C1 ?

Relégué à neuf unités du leader merengue en Liga et auteur de son plus mauvais départ de l'ère Simeone, c'est un Atlético de Madrid en pleine crise existentielle qui mise beaucoup sur la Ligue des champions. Une C1 qui l'esquive depuis trois saisons mais qu'il entend bien ramener a casa.

Le Vicente-Calderón a mal à son histoire. Pour sa dernière réception en Liga du derbi madrileño, l'antre des Colchoneros fête son cinquantième anniversaire par une belle gueule de bois, la faute à une taule encaissée face à l'ennemi juré du Real. Autant dire que dans ses arcanes, la mine est déconfite, comme en atteste le passage éclair de Koke : "Il faut nous améliorer en défense, au milieu et en attaque, avec et sans le ballon." Même si l'autocritique semble bien nécessaire, déculottée et décrochage au classement obligent, elle tourne en une auto-flagellation excessive. Bien que pointant désormais au sixième strapontin en Liga, à neuf points du leader madridista, les Colchoneros peuvent toujours se targuer d'être en tête de leur groupe de Ligue des champions au nez du Bayern de Munich. Une compétition qui leur fait miroiter monts et merveilles depuis trois exercices pour rien, ou presque, mais qui aujourd'hui se transforme en objectif le plus rationnellement atteignable, sans oublier la Copa del Rey. De là à imaginer une troisième finale en quatre éditions, il n'y a qu'un pas que les ouailles du Cholo veulent franchir.

De l'évolution offensive à la crise identitaire


Vingt et un points en douze journées : les comptes ne trompent pas, ce début de saison de l'Atlético de Madrid est le pire en championnat depuis l'arrivée de Diego Simeone. Alors qu'ils pointaient entre vingt-six et trente-trois points lors des quatre exercices précédents, les Rojiblancos réalisent un premier tiers de saison paradoxal, car arithmétiquement foiré, mais ô combien intéressant dans les mutations de son jeu. Cette bourrasque de vent frais n'intervient d'ailleurs que depuis quelques semaines, puisque l'Atlético réalise avant cela des premières journées enthousiasmantes. À tel point qu'il y a un mois, toute la galaxie du ballon rond rend hommage au premier de la Liga, premier de son groupe de Ligue des champions,

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant