Atlantia-EDF décroche l'aéroport de Nice, Vinci celui de Lyon

le
0
    * Deux consortiums acquéreur pressenti de 60% des aéroports 
régionaux 
    * Atlantia/aéroport de Rome/EDF Invest à Nice 
    * Vinci/Caisse des dépôts (CDC)/Predica à Lyon 
    * L'opération rapportera près de 1,8 milliard d'euros à 
l'Etat 
 
 (Actualisé avec réactions) 
    PARIS, 28 juillet (Reuters) - L'Etat a choisi jeudi de céder 
sa participation dans l'aéroport de Nice à un consortium composé 
de l'italien Atlantia, l'aéroport de Rome et EDF Invest 
 EDF.PA , et celle dans l'aéroport de Lyon à un consortium 
composé de Vinci  SGEF.PA , la Caisse des dépôts (CDC) et le 
groupe Predica.  
    Les pouvoirs publics vont récolter de la privatisation 
partielle des deux premiers aéroports régionaux français près de 
1,8 milliard d'euros - 1,22 milliard pour Nice et 535 millions 
pour Lyon - qui seront utilisés pour la filière nucléaire 
française et le désendettement de l'Etat, a-t-on appris de 
source proche de Bercy. 
    A ce stade, les deux consortiums ne sont qu'acquéreurs 
pressentis des 60% de l'Etat car la procédure prévoit maintenant 
une consultation des représentants des salariés et un avis de 
l'Autorité de la concurrence, ont précisé les ministères de 
l'Economie et des Finances dans des communiqués communs. 
    Le processus pourrait également être perturbé par un recours 
que le président de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent 
Wauquiez (Les Républicains) a l'intention d'engager "en début de 
semaine prochaine" auprès du tribunal administratif de Paris. 
          
     
    BOUCLAGE ESPÉRÉ À L'AUTOMNE 
    Selon la source proche de Bercy, l'Etat espère pouvoir 
boucler les deux opérations à l'automne, épilogue d'un 
feuilleton engagé avant même l'élection de François Hollande en 
2012.     
    Une dizaine d'offres fermes avaient été déposées début 
juillet pour l'ensemble des deux concessions aéroportuaires, 
courant jusqu'en 2044 pour Nice et 2047 pour Lyon. 
    L'Etat avait organisé un troisième tour pour départager deux 
finalistes, Atlantia et Vinci à Nice d'une part, Vinci et un 
consortium composé de Macquarie et de FFP (holding de la famille 
Peugeot) d'autre part à Lyon. 
    A la différence de Laurent Wauquiez, le sénateur-maire de 
Lyon Gérard Collomb (PS), un proche du ministre de l'Economie, 
Emmanuel Macron, a salué cette décision, se déclarant "sûr que 
les acteurs locaux pourront travailler de concert avec (le 
consortium Vinci/CDC/Predica) au développement de notre 
aéroport" et appelant de ses voeux l'ouverture de nouvelles 
lignes.  
    Le président de la CCI de Lyon, Emmanuel Imberton, s'est 
également réjoui de l'arrivée de Vinci Airports à la tête de 
Lyon-Saint-Exupéry, même s'il a regretté "les maladresses de 
l'APE (Agence des participations de l'Etat) qui ont fait que les 
acteurs locaux n'ont pas été consultés sur les offres fermes".  
     
    VINCI DANS LE TOP 5 
    Vinci a estimé dans un communiqué commun avec la CDC et 
Predica que cette nouvelle concession "consolid(ait) sa position 
parmi les cinq plus importants acteurs du marché aéroportuaire 
mondial".  
    "Vinci Airports, avec un réseau de 36 aéroports, gèrera fin 
2016 un trafic de l'ordre de 125 millions de passagers par an." 
    En ce qui concerne l'aéroport de Nice, les élus locaux ont 
accueilli favorablement la décision de l'Etat. David Lisnard, 
maire de Cannes (LR) et président du Comité régional du tourisme 
Côte d'Azur a salué dans un communiqué "une procédure de 
négociation à l'occasion de laquelle les actionnaires locaux, 
minoritaires, ont pu faire entendre leur voix" et qui a abouti à 
une bonne décision.  
    Christian Estrosi, président de la région 
Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la Métropole Nice Côte d'Azur a 
également salué dans un communiqué le choix "de l'offre finale 
la plus favorable aux intérêts essentiels du territoire et de la 
Nation". 
 
 (Gilles Guillaume et Cyril Altmeyer, avec Matthias Galante à 
Nice et Catherine Lagrange à Lyon, édité par Jean-Michel Bélot) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux