Athlétisme : Usain Bolt se livre

le
0
Athlétisme : Usain Bolt se livre
Athlétisme : Usain Bolt se livre

Dans une longue interview accordée au magazine L’Equipe, Usain Bolt a évoqué sans détour son avenir : les Mondiaux 2017 à Londres, sa retraite, sa vie après l’athlétisme et son rêve de footballeur. Morceaux choisis.

Dans moins d’un an, le monde du sport verra l’un de ses meilleurs ambassadeurs tirer sa révérence. Usain Bolt, l’homme le plus rapide du monde, a marqué l’histoire de son sport, et du sport en général. Nonuple champion olympique, le Jamaïcain est une légende vivante, au même titre qu’un Mohamed Ali, Mickael Jordan ou encore Pelé. Le natif de Trelawny a annoncé après sa médaille d’or de Rio sur le relais 4 x 100m que les Mondiaux 2017 de Londres seraient sa dernière parade. L’athlète et l’homme simple qu’il est manquera cruellement au monde du sport.

Dernier objectif : les Mondiaux 2017 de Londres

Même si tout le monde s’y attendait, la nouvelle a fait l’effet d’une bombe. Les fans avaient encore un infime espoir que les Jeux Olympiques de Rio ne seraient pas les derniers de « la Foudre ». Pour le plus grand bonheur de ses adversaires, Usain Bolt a mis un terme à sa carrière olympique le 20 août 2016. La dernière course du Jamaïcain aura donc lieu sur les pistes de Londres, dans la discipline qui l’a fait roi, à savoir le 100m. « Ce sera seulement le 100 m, déclare-t-il au magazine L'Equipe. Mon coach voudrait que je fasse le 200m, mais je ne veux pas. On va discuter, on verra, mais ce sera sans doute le 100m uniquement. »

La retraite

La retraite est sans nul doute ce que tout sportif de haut niveau redoute le plus. Malheureusement, toute belle chose a une fin, et ce, même pour « l’immortel ». Questionné à ce sujet, Usain Bolt ne semble cependant pas l’appréhender plus que ça. « Les gens pensent toujours que tout ça va me manquer, mais non, confie-t-il. La compétition va peut-être me manquer. Quand je vais voir des gens contre lesquels j’ai couru par exemple. Les vibrations de la foule et tout ce qui se passe avant la course. Quand tu entends le public crier ton nom, tu prends du plaisir. Taper dans les mains de tout le monde, prendre des selfies, toutes ces choses-là vont me manquer. Mais le reste non. » Car comme tout athlète proche de la retraite, Bolt a eu tout le temps nécessaire pour penser à son après-carrière. Et des rêves et des projets, « Lightning Bolt » en a à foison.

Son après-carrière

Comme bon nombre d’athlètes avant lui, le Jamaïcain se rendra compte qu’il est très difficile de quitter son quotidien du jour au lendemain. Si son avenir est flou pour le moment, Usain Bolt assure qu’il « restera dans le sport ». Car avant d’enfiler ses « Forever Faster » et de devenir l’homme le plus rapide du monde, Usain Bolt est avant tout un homme simple, qui prend ce que la vie a à lui offrir, et qui aime par-dessus tout… faire la fête. « Après, une chose dont j’ai vraiment envie, c’est d’avoir ma propre boite de nuit parce que je suis un oiseau de nuit, poursuit-il. J’aime faire la fête, tout le monde le sait. Posséder une boîte de nuit, ça m’irait à la perfection. » Si jamais le rôle de manager d’un club des plus branchés de Jamaïque ne lui suffit pas, il pourra toujours accomplir son rêve fou de devenir footballeur professionnel à Manchester United… « Ça reste possible ! Je crois en Mourinho, il sait voir le talent et il va se dire : ‘’Usain…’’ (il rigole.) Non, mais le foot, c’est quelque chose qu’on envisage. Nous allons essayer d’organiser une sorte de test autour de mes capacités pour voir si j’en serais capable, si je peux vraiment m’y essayer ». Une chose est sûre, que ce soit sur ou en dehors des pistes, Usain Bolt restera à jamais l’une des plus grandes légendes du sport.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant