Athlétisme: pas de record mais des surprises à Istanbul

le
0
GATLIN EN OR À ISTANBUL
GATLIN EN OR À ISTANBUL

ISTANBUL (Reuters) - A défaut de nouveaux records, les Mondiaux d'athlétisme en salle à Istanbul ce week-end, répétition générale de la discipline à moins de cinq mois des Jeux olympiques de Londres, ont offert quelques surprises.

Au rayon des médailles inattendues, la perchiste française Vanessa Boslak et le hurdler Pascal Martinot-Lagarde sont montés sur le podium dimanche.

Contre toute attente, le Français a fini le 60 mètres haies à la troisième place, en 7'53, à quatre centièmes de Liu Xiang, la star chinoise et prétendant sérieux au titre à Londres cet été sur 110 mètres haies.

Longtemps tenue éloignée de la compétition en raison de blessures à répétition, Vanessa Boslak a signé au meilleur moment son grand retour sur la scène, avec une médaille d'argent pour un saut à 4 mètres 70.

La perchiste française n'est toutefois pas parvenue à déboulonner la statue de Yelena Isinbayeva, qui a remporté le concours en franchissant 4 mètres 80, avant d'échouer dans sa tentative de battre le record du monde en salle, à 5 mètres 02.

"J'attendais cette victoire comme une mère attend la naissance de son enfant", s'est réjouie la Russe, qui revient au plus haut niveau après un passage à vide en 2010.

La perche a décidément sauvé le bilan français, au lendemain du titre mondial décroché chez les hommes par Renaud Lavillenie.

Le Français, qui gardait Londres à l'esprit au moment de sauter à 5,95 mètres dès son premier essai, a survolé le concours, avec une marge de 15 centimètres sur l'Allemand Björn Otto et l'Américain Brad Walker.

Contrairement à Yelena Isinbayeva et Renaud Lavillenie, certains favoris n'ont pas répondu au rendez-vous turc.

En l'absence des rois jamaïcains de la vitesse, Usain Bolt et Yohan Blake, l'ancien pestiféré Justin Gatlin, de retour sous le feu des projecteur après une longue suspension pour dopage, a empoché l'or samedi sur 60 mètres, en 6'46.

Cette victoire américaine en sprint rappelle que les Etats-Unis continuent à dominer l'athlétisme mondial.

Chez les hommes, les Américains ont remporté, entre autres, le 60 mètres haies -pour Aries Merritt-, le triple saut -Will Claye-, ou le 3.000 mètres, qui a vu Bernard Lagat reléguer son principal rival, le Britannique Mo Farah, en quatrième position.

La Jamaïcaine Veronica Campbell l'a emporté sur 60 mètres.

Tous les prétendants au titre olympique se retrouveront à Londres, le 3 août, date du début de la compétition pour les athlètes.

Alison Widley, Simon Carraud pour le service français, édité par Marine Pennetier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant