Athlétisme: Myriam Soumaré, "une fille comme les autres"

le
0

par Chrystel Boulet-Euchin

PARIS (Reuters) - Myriam Soumaré, championne d'Europe du 200m à Barcelone en 2010, prépare les Jeux olympiques de Londres mais se veut, avant tout, "une fille comme les autres".

Elle n'a rencontré l'athlétisme qu'à 18 ans et sept années plus tard, elle est l'un des fers de lance de l'équipe de France. Pour autant, Myriam Soumaré veut garder les pieds sur terre.

Animatrice en centre de loisirs à Bondy, en Seine-Saint-Denis, elle prépare le rendez-vous londonien mais ne veut pas lâcher prise avec les réalités.

"Cette année, j'ai mis le boulot de côté, je suis une athlète à part entière. C'est un choix un peu difficile mais il ne faut pas couper complètement avec le monde du boulot", a-t-elle dit lundi à l'occasion d'une conférence de presse.

Elle ne travaille désormais plus que le jeudi mais cette journée de travail est nécessaire à son équilibre.

"J'ai besoin de travailler. Travailler, c'est une petite coupure dans la semaine. Le jeudi, c'est une journée où je suis une fille tout à fait normale", a-t-elle dit.

"Arrêter de travailler, ce serait un gros choix. Je ne me vois pas ne pas travailler du tout. Je suis une fille comme les autres, je veux travailler d'autant que je m'entends très bien avec mes collègues."

Sa vie de femme mise à part, Myriam Soumaré a aussi des ambitions sportives et veut voir "la flamme (olympique) se rallumer".

Elle ne sait pas encore si elle doublera 100 et 200 mètres à Londres mais affirme qu'elle disputera le relais 4x100m. Tout en ayant conscience que du travail reste à faire.

"Ma faiblesse, c'est la fin de course, mon point fort reste le départ. Et le mot d'ordre c'est 'la zen attitude'", dit la jeune femme qui a déjà vécu des JO, en 2008 à Pékin, où elle faisait partie du relais 4x100m.

"Pour moi, c'était une grande cour de récréation, je ne faisais de l'athlétisme que depuis deux ou trois ans", a-t-elle avoué.

Londres 2012 sera une toute autre affaire puisque Myriam Soumaré sera cette fois-ci attendue.

Edité par Olivier Guillemain

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant