Athlétisme : Mutko demande la clémence de l'IAAF

le
0
Athlétisme : Mutko demande la clémence de l'IAAF
Athlétisme : Mutko demande la clémence de l'IAAF

Alors que le Tribunal Arbitral du Sport a confirmé la décision de l’IAAF d’exclure les athlètes russes des prochains Jeux Olympiques, le ministre russe des Sports Vitali Mutko a envoyé une lettre à l’instance mondiale de l’athlétisme pour qu’elle revoie sa position pour les athlètes « propres ».

L’IAAF est sans doute la fédération qui a pris le moins de gants avec le dopage en Russie. Après un premier rapport de l’Agence Mondiale Antidopage, l’instance mondiale de l’athlétisme a décidé d’exclure purement et simplement la Russie des épreuves prévues à Rio. Une décision qui a récemment été confirmée par le Tribunal Arbitral du Sport et qui n’ouvre la porte qu’aux athlètes « propres » selon les stricts critères de l’IAAF. Des critères auxquels seule Darya Klishina, actuelle double championne d’Europe du saut en longueur, peut se plier puisqu’elle s’entraîne aux Etats-Unis et n’a pas été impliqué dans le système de dopage mis en lumière par le rapport de la Commission indépendante présidée par Richard McLaren. Sans aucune autre voie de recours, le ministre des Sports russe Vitali Mutko, qui est concerné par le rapport McLaren car étant décrit comme un des instigateurs du système de falsification des contrôles antidopage lors, notamment, des Jeux Olympiques de Sotchi, a décidé de s’adresser directement aux dirigeants de l’IAAF via une lettre où il demande une reconsidération du cas des athlètes russes « propres » pour qu’une délégation russe la plus large possible puisse participer aux épreuves d’athlétisme des Jeux Olympiques de Rio. Et cela dans la veine de la décision du CIO, qui a laissé la main aux Fédérations Internationales pour qualifier ou non des sportifs russes dans leurs différentes disciplines.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant