Athlétisme - Mondiaux 2015 : Farah, l'ombre du doute

le
0
Mo Farah sera l'une des attractions des championnats du monde de Pékin.
Mo Farah sera l'une des attractions des championnats du monde de Pékin.

Sale temps pour Mo Farah. Pas tant sur les pistes, puisque le Britannique d'origine somalienne écrase la concurrence depuis plusieurs années maintenant, avec en point d'orgue ses titres olympiques aux JO de Londres, durant lesquels il a surclassé ses courses du 5 000 et du 10 000 mètres. Mais pour « Fly Mo », qui va prendre part à la finale du 10 000 mètres ce samedi à 14 h 50 (heure française), le problème est ailleurs.

Les médias britanniques sont sceptiques

Premier acte, au mois de mai, avec la publication d'une information du Daily Mail selon laquelle Farah se serait substitué à deux contrôles inopinés en 2010 et 2011. Soit juste avant les Mondiaux 2011 et les Jeux de 2012. L'athlète n'aurait pas entendu les inspecteurs de l'agence britannique anti-dopage sonner chez lui.

La période correspond à peu près au moment où il a intégré son actuelle structure d'entraînement, le « Nike Oregon Project » (NOP), qui l'a propulsé vers les sommets, si l'on se réfère à son palmarès et à ses chronos. Par exemple en 2010, il remportait le titre européen sur 10 000 m en 28 minutes 24 secondes et 99 centièmes. Un an plus tard, à Daegu, pour les Mondiaux, il est certes 2e, mais il a amélioré sa marque de référence de plus d'une minute (27 minutes 14 secondes 7 dixièmes).

Les soucis de Farah ont continué en juin dernier, avec la diffusion d'un reportage de la BBC décortiquant les méthodes de cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant