Athlétisme: les Français peu à la fête à Moscou

le
0
RUDE JOURNÉE POUR LES FRANÇAIS AUX MONDIAUX DE MOSCOU
RUDE JOURNÉE POUR LES FRANÇAIS AUX MONDIAUX DE MOSCOU

MOSCOU (Reuters) - Les Français ont connu mercredi une journée contrastée aux Mondiaux d'athlétisme de Moscou, à nouveau sans médaille et avec plusieurs désillusions en séries.

Il n'y avait certes qu'une finale au programme en ce jour de compétition allégé mais Yohann Diniz, deuxième aux championnats du monde en 2007, n'a pas pu s'illustrer dans le 50 km marche.

L'athlète de Reims, disqualifié l'an dernier aux JO de Londres et il y a deux ans à Daegu en Corée du Sud, a cette fois-ci terminé la course, à la dixième place, et en a tiré un certain motif de satisfaction.

"C'est une belle défaite. Au moins, je me présente devant vous la tête haute et je vais pouvoir repartir sur des bases saines. Je ne lâcherai rien et mon heure reviendra", a promis le Français âgé de 35 ans.

Au-delà de la dixième place de Diniz, la délégation française a connu deux déceptions dans la matinée avec les éliminations de Salim Sdiri à la longueur et de Sophie Duarte sur le 5.000 m.

Avec un petit saut à 7,64 m, le licencié de l'USM Montargis a terminé 21e des qualifications, à 25 cm du 12e et dernier qualifié. A l'issue de cette matinée, Sdiri n'a pas caché sa grande déception teintée d'amertume.

"Je prends la porte de sortie et c'est la plus dégueulasse de ma carrière. Se faire éliminer de cette façon, ça fracasse et c'est un coup de massue", a-t-il commencé par dire.

"Surtout avec des performances que je réalise à l'entraînement sur élan réduit. J'ai fait des conneries de débutant. J'ai peut-être mal géré la pression", a-t-il ajouté.

Sophie Duarte, qui avait décidé d'abandonner le 3.000 m steeple cette année pour se consacrer au 5.000 m, s'est elle aussi fait piéger en séries. La championne de France a terminé septième de sa course et signé un chrono insuffisant pour aller en finale.

"Depuis le début du championnat, je n'avais pas de super sensations le matin. Je me bats avec mes armes. Ma série était très compliquée et c'était mon premier 5.000 m dans un contexte de grand championnat", a-t-elle expliqué dans un premier temps.

"Ce ne serait pas correct de dire que je suis déçue. Je tire de cette course des enseignements positifs pour la suite. J'espère un jour faire quelque chose dans un contexte ultra-concurrentiel", a-t-elle conclu.

Deux motifs de satisfaction sont venus toutefois donner le sourire au clan français mercredi: Bouabdellah Tahri et Florian Carvalho se sont qualifiés pour les demi-finales du 1.500 mètres. Le troisième représentant français, Simon Denissel, a en revanche été éliminé.

Carvalho a réalisé le 11e temps en 3'383"70 et Tahri, médaillé de bronze aux Mondiaux de Berlin en 2009 sur le 3.000 mètres steeple, a réalisé le 13e (3'38"82).

Les demi-finales auront lieu vendredi et la finale est prévue dimanche.

Olivier Guillemain pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant