Athlétisme : Jessica Ennis-Hill arrête, son entraîneur lui rend hommage

le
0
Athlétisme : Jessica Ennis-Hill arrête, son entraîneur lui rend hommage
Athlétisme : Jessica Ennis-Hill arrête, son entraîneur lui rend hommage

Ce jeudi, la championne olympique (en 2012) Jessica Ennis-Hill a annoncé officiellement qu'elle mettait un terme à sa carrière. L'occasion pour son coach de lui rendre hommage.

C'est officiel, Jessica Ennis-Hill (30 ans) prend sa retraite. L'heptathlonienne, championne olympique en 2012 et médaillée d'argent en 2016, l'a annoncé officiellement ce jeudi. « J'ai toujours dit que je voulais arrêter au sommet et je n'ai pas de regrets. Je sais qu'arrêter maintenant, c'est la bonne décision », a déclaré la Britannique sur les réseaux sociaux, tout en expliquant qu'il s'agissait d’ « une des décisions les plus difficiles » qu'elle a eue à prendre. Après avoir remporté la médaille d'or chez elle, à Londres en 2012, Jessica Ennis-Hill a échoué de peu à signer un doublé à Rio, en terminant à la deuxième place derrière la Belge Nafissatou Thiam. Elle a également remporté deux fois le titre mondial (en 2015 et 2009) et le Championnat d'Europe en 2010, ce qui fait d'elle l'un des plus beaux palmarès de l'athlétisme britannique.

Amazing memories...from my first world title in Berlin 2009 to Rio 2016 I'm so fortunate to have had such an amazing career within the sport I love and this has been one of the toughest decisions I've had to make. But I know that retiring now is right. I've always said I want to leave my sport on a high and have no regrets and I can truly say that. I want to thank my family and incredible team who have spent so much of their time supporting me and enabling me to achieve my dreams. Also a huge thank you to all those people who have supported and followed my career over the years x

Une photo publiée par Jessica Ennis-Hill (@jessicaennishill) le 13 Oct. 2016 à 1h17 PDT

Au lendemain de cette annonce, son entraîneur Toni Minichiello a été élogieux dans le célèbre journal The Guardian, en écrivant un portrait de la championne. Le coach a notamment loué l'état d'esprit de la championne, sa simplicité et son accessibilité, assurant qu' « elle était toujours ouverte pour discuter, poser pour des selfies ou de signer des autographes ». Minichiello a également livré une anecdote amusante sur la championne, qui avait toujours envie de gagner : « Elle avait surtout envie d'escroquer son grand-père ! Il lui avait promis qu'il lui donnerait cinq livres sterling à chaque fois qu'elle réaliserait une meilleure performance personnelle et trois livres pour chaque médaille. Elle a eu tellement de succès que je crois, à force, que son grand-père a fini fauché et a dû modifier leur accord ! Même lorsqu'on s'amusait à jeter des bouts de papier dans la poubelle, elle voulait gagner. »
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant