Athlétisme : Haile Gebreselassie, nouveau président de la Fédération éthiopienne

le
0
Haile Gebreselassie, le 20 octobre à Oviedo, en Espagne.
Haile Gebreselassie, le 20 octobre à Oviedo, en Espagne.

La légende du fond éthiopien a été élue dimanche à la tête d’une fédération critiquée après l’échec des Jeux de Rio et la multiplication des affaires de dopage.

Le légendaire coureur éthiopien Haile Gebreselassie, aujourd’hui à la retraite, a été élu à 43 ans président de la Fédération éthiopienne d’athlétisme pour un mandat de quatre ans, ont rapporté les médias locaux.

« Haile, considéré comme le plus grand coureur de fond de tous les temps, a remporté 9 des 15 votes nécessaires pour devenir le nouveau président de la Fédération », a annoncé dimanche la radio gouvernementale Fana.

« Je suis honoré d’avoir été élu président de la Fédération éthiopienne d’athlétisme ! Nous allons travailler à un grand avenir pour l’athlétisme éthiopien », a pour sa part réagi Haile Gebreselassie sur son compte Twitter.

Incompétence Gebreselassie avait vivement critiqué les dirigeants de la Fédération éthiopienne, les taxant d’« incompétence » dans la préparation des Jeux olympiques de Rio. L’ancien champion, double médaillé d’or sur 10 000 m aux JO d’Atlanta (1996) et de Sydney (2000), avait même pris part à une manifestation d’athlètes devant le stade d’Addis-Abeba pour protester contre les critères de sélection de la fédération et la décision d’écarter Kenenisa Bekele, triple champion olympique (10 000 à Athènes en 2004, 5 000 et 10 000 m à Pékin en 2008), de l’équipe d’athlétisme pour Rio.

L’Ethiopie n’a remporté que huit médailles aux JO de Rio, dont une seule médaille d’or avec Almaz Ayana sur le 10 000 m féminin, et s’est placée au 44e rang du classement par pays, très loin derrière le Kenya, son voisin et rival historique sur les épreu...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant