Athlétisme: Christophe Lemaitre plein de bonnes résolutions

le
0
CHRISTOPHE LEMAITRE PLEIN DE BONNES RÉSOLUTIONS
CHRISTOPHE LEMAITRE PLEIN DE BONNES RÉSOLUTIONS

par André Assier

AIX-LES-BAINS, Savoie (Reuters) - Christophe Lemaitre a décidé d'adopter les bonnes résolutions souhaitées par son entourage, qui espère le voir franchir de nouvelles étapes cet été avec en ligne de mire les Mondiaux d'athlétisme à Moscou en août.

D'ordinaire, c'est chez lui, à Aix-les-Bains qu'il débutait ses saisons, par un meeting d'ouverture ou un tour des Interclubs en Savoie. En 2013, ce sera dans le cadre des Penn's Relays sur le stadium Franklin Field de Philadelphie, les 26 et 27 avril, et devant 53.000 spectateurs sur 100m et 4x100.

Au cours de ce meeting - le plus vieux de l'athlétisme américain, créé en 1895 -, il va tester ses fameuses résolutions et voir si elles portent leurs fruits.

Après des mois délicats : entre des Jeux olympiques de Londres, d'où il est revenu bredouille, et un été "moyen" avec néanmoins un nouveau titre européen sur 100 m, et une saison hivernale où il a perdu son leadership en France (troisième place sur 60 m aux championnats de France en salle en février).

"Les championnats de France ont été un révélateur", explique Pierre Carraz, son entraîneur. "Il a su comprendre que tout cela était dû à ces manques de bonnes attitudes. Nous avons vite expliqué qu'en réglant sa vie en professionnel, cela allait changer.

Dans la foulée, le jeune homme de 22 ans s'est soumis à un régime drastique et désormais ce qui est dit est fait : Christophe Lemaitre mange des légumes, des fruits, et les établissements de restauration rapide d'Aix-les-Bains ont perdu un client régulier.

Et son coach est soulagé.

"Oui, c'est nettement mieux, notamment au niveau nourriture", souffle Pierre Carraz. "Il mange des légumes, du poisson, un petit peu de fruits. Il fait des efforts, c'est bien. Il n'était pas du tout professionnel jusque-là.

"Mais cela s'explique par le fait qu'il avait tout réussi en quatre ans avec des médailles partout en poursuivant avec cette attitude de jeune désinvolte. Il pensait que cela allait durer. Mais un jour, le haut niveau vous montre ce qu'il faut faire. Au niveau vitamines, il était à 15 dans l'indice en vitamine D alors que la moyenne est à 45."

"CHEF DE MEUTE"

Son père confirme.

"Il a pris conscience de beaucoup de choses à l'issue des échecs, notamment que la façon de manger était importante, tout comme la qualité mise lors des séances d'entraînement. Il a mis entre parenthèses les études. Il est venu plus régulièrement aux séances. Il s'est concentré sur le plus important en ce moment : l'athlétisme", explique-t-il.

"En revenant des JO, il a eu un gros coup de déprime car il n'a pas réussi les objectifs fixés. Ensuite, il a eu des petits soucis musculaires et un point de pneumonie. Le physique était en panne et le moral avec. L'échec de cet été l'a complètement transformé.

"L'athlétisme, c'est sa passion, mais cela ne fait pas tout pour gagner ce centième qui fait la différence. Il a un talent pur que tout le monde lui connaît. Mais il a compris aussi qu'il fallait avoir une hygiène alimentaire et un suivi."

Tout neuf et revanchard, le kid d'Aix-les-Bains, premier sprinter blanc sous les 10 secondes au 100 m ?

"Ce n'est pas une question de revanche par rapport aux autres, mais plus par rapport à lui-même", avoue son papa.

"Il veut se prouver qu'il est capable de passer un cap. Il est dans sa bulle. Les critiques ne l'ont pas affecté. Il s'est lui-même auto-flagellé. Ce n'est pas un nouveau Christophe car il va rester le même dans son attitude mais c'est un autre Christophe Lemaitre, plus professionnel et encore plus ambitieux. Le gros rendez-vous, c'est à Moscou en août."

Pierre Carraz est clair et fixe les objectifs : "une médaille aux Mondiaux" (du 10 au 18 août).

"Sur 100 mètres, il y a les quatre intouchables jamaïquains et américains. Et ensuite, il y a la meute. Et Christophe Lemaitre est chef de meute", dit-il.

Edité par Chrystel Boulet-Euchin et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant