Athlétisme : blessés, ils vont manquer aux Bleus

le
0
Yohann Diniz et Mahiedine Mekhissi font partie de la longue liste d'absents chez les Bleus pour ces Mondiaux de Pékin.
Yohann Diniz et Mahiedine Mekhissi font partie de la longue liste d'absents chez les Bleus pour ces Mondiaux de Pékin.

Ils sont 46 athlètes tricolores à poser leurs valises à Pékin pour les championnats du monde du 22 au 30 août. Une délégation ambitieuse, mais amputée de certaines têtes d'affiche de l'athlétisme français. Pas au point physiquement ou même carrément blessés, certains de ces absents auraient pu viser le podium, voire mieux

Mahiedine Mekhissi-Benabbad (3 000 m steeple)

À 30 ans, le Français d'origine algérienne figure parmi les têtes d'affiche tricolores des épreuves de piste. Depuis son avènement aux JO de Pékin en 2008, où il avait glané la première de ses deux médailles olympiques, il a répondu présent dans les grandes compétitions, décrochant le bronze aux Mondiaux de Daegu puis Moscou. Mais, à un an de ses troisièmes olympiades, Mekhissi ne pourra pas s'aligner à Pékin. En cause, deux blessures : une au pied, qui l'avait déjà contraint à stopper prématurément sa saison 2015 et à déclarer forfait pour les Mondiaux, et une autre au tendon d'Achille à la suite d'une glissade au mois de mai. Retrouver ses sensations avant l'échéance de Rio pour devenir le premier coureur de 3 000 m steeple à enchaîner trois podiums olympiques, tel pourrait être l'un de ses derniers défis.

Yohann Diniz (50 km marche)

Sa victoire aux championnats d'Europe de Zurich il y a un an, agrémentée d'un record du monde en 3 h 32' 33'', laissait augurer du meilleur pour Yohann Diniz. C'était sans compter sur un pubis...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant