Athènes tente de faire accepter à la troïka son plan d'austérité

le
2
ATHÈNES NÉGOCIE AVEC SES CRÉANCIERS INTERNATIONAUX LE PLAN D'AIDE
ATHÈNES NÉGOCIE AVEC SES CRÉANCIERS INTERNATIONAUX LE PLAN D'AIDE

ATHÈNES (Reuters) - La Grèce a entamé de nouvelles discussions mardi avec ses créanciers internationaux pour trouver un terrain d'entente sur deux milliards d'euros de coupes budgétaires qui font encore l'objet d'âpres négociations.

Un accord entre les différentes parties doit être trouvé avant une réunion cruciale des ministres de la zone euro qui aura lieu la semaine prochaine.

Ces nouvelles discussions interviennent au lendemain de la présentation par le gouvernement grec d'un budget d'austérité destiné à convaincre l'Union européenne, la Banque centrale européenne (BCE) et le Fonds monétaire international (FMI) de verser à la Grèce une nouvelle tranche d'aide.

Mais ce budget, qui prévoit près de 12 milliards d'euros d'économies, n'a pas réussi à convaincre la "troïka", qui doute de la capacité d'Athènes à réduire ses dépenses, notamment celles qui concernent la santé et la défense.

Une source gouvernementale a cependant estimé qu'un accord pourrait être trouvé avec la troïka d'ici la fin de la semaine, mais cet optimisme a été contredit par une autre source, qui estime de son côté qu'une telle issue semble désormais difficilement envisageable.

Les négociations patinent car l'UE et le FMI divergent sensiblement quant aux moyens à adopter pour résoudre la crise de la dette qui touche le pays.

"Si la troïka n'adopte pas une position unie, les négociations deviennent plus difficiles", a expliqué l'une des sources.

L'incapacité à s'entendre avec la troïka d'ici lundi représenterait un nouveau revers pour la Grèce, qui cherche tant bien que mal à s'assurer cette nouvelle tranche d'aide, sans laquelle le pays risque de ne pouvoir échapper à la faillite et à une éventuelle sortie de la zone euro.

Lefteris Papadimas, Dina Kyriakidou, Catherine Monin pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • superbul le mardi 2 oct 2012 à 17:10

    le peuple Grec se sert la ceinture et trinque plein pot, pendant que les mafieux qui ont gouverner avec les copains se sont gavés. Combien y a t'il de comptes offshore dans les iles, et combien de plus en 10 ans ??? le pactole qui s'accumule dans des banques privées qui ont pour but de diriger les marchés financiers à la baguette. Aujourd'hui c'est la Grèce et demain ???

  • M8043631 le mardi 2 oct 2012 à 16:58

    Et de voir l'interminable processus jusqu'à la mort annoncée. Déjà 4 ans d'austérité et d'accumuler des mesures de destruction supplémentaires! quelque soit la couleur des politiques en place le résultat est identique : serrez vos peuples au porte-monnaie tous les moyens sont les bienvenus comme une taxe sur la bière ou - 30% sur les retraites. Tous à genoux devant les marchés.

Partenaires Taux