Athènes peine à lutter contre la fraude fiscale

le
0
La justice a acquitté le journaliste jugé pour la publication d'une liste comprenant 2059 noms de Grecs présumés avoir des comptes en Suisse. Une affaire qui montre surtout l'incapacité de la classe politique à lutter contre la fraude fiscale.

De notre correspondante à Athènes

Après douze heures de procès et sous les applaudissements de l'audience, la justice grecque a acquitté le journaliste et éditeur Kostas Vaxevanis, accusé de violation de données personnelles, pour avoir publié la «liste Lagarde» dans son magazine Hot Doc. Il risquait trois ans de prison. Le document, comprenant 2059 noms de Grecs présumés avoir des comptes en Suisse, dans la banque HSBC, est pourtant largement remis en cause aujourd'hui.

Certains, comme Giorgos Tragas, journaliste, affirment avoir été cités à tort. «Je me suis retrouvé calomnié de partout alors que j'ai fermé mon compte dans la filiale grecque de cette banque en 2001. Cette liste est d'autant ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant