Athènes ne veut pas de prolongation du programme d'aide-source

le
0

ATHENES, 30 janvier (Reuters) - La Grèce refusera que les inspecteurs de l'Union européenne (UE) et du Fonds monétaire international (FMI) reviennent à Athènes puisque le nouveau gouvernement rejette le programme d'aide international de 240 milliards d'euros, a dit vendredi à Reuters un haut fonctionnaire gouvernemental. Le nouveau gouvernement, qui devait avoir vendredi des discussions avec Jeroen Dijsselbloem, le président de l'Eurogroupe, n'a pas davantage l'intention de réclamer une prolongation de la participation de l'UE à ce programme d'aide, qui arrive à échéance le 28 février. Des responsables de la zone euro estiment qu'il est quasiment certain que la Grèce aura besoin d'une extension de l'aide de ses bailleurs de fonds internationaux mais le gouvernement du Premier ministre Alexis Tsipras a dit à plusieurs reprises qu'il ne voyait aucun intérêt à poursuivre les négociations en cours, préférant repartir de zéro. Les inspecteurs de l'UE et du FMI se sont dit prêts à repartir en mission à Athènes après la formation du nouveau gouvernement pour achever la dernière inspection prévue par le plan d'aide, un passage obligé avant le versement d'une tranche d'aide de plus de sept milliards d'euros. (Renee Maltezou et Deepa Babington, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux