Athènes ne craint pas un problème de liquidités durant les négociations avec l'UE

le
0

ATHENES, 7 février (Reuters) - La Grèce ne connaîtra pas de problème de liquidités durant la période de négociations avec ses partenaires de la zone euro sur un nouveau plan censé remplacer les mesures d'austérité actuelles, a déclaré samedi le vice-ministre grec des Finances, Dimitris Mardas, à la chaîne de télévision Mega TV. "Durant la période des négociations, il n'y aura pas de problème (de liquidités). Cela ne signifie pas qu'il y en aura un ensuite", a-t-il dit. A la question de savoir si l'Etat pourrait connaître un problème de liquidités si les négociations duraient jusqu'en mai, il a dit s'attendre à ce qu'elles prennent fin avant. "Même si c'était le cas, nous pourrions trouver de l'argent", a-t-il indiqué sans autres précisions. Le nouveau gouvernement grec, isolé lors de sa première réunion à haut niveau de la zone euro jeudi et mis sous pression par la Banque centrale européenne (BCE) mercredi, a réaffirmé vendredi qu'il ne voulait plus d'aide conditionnée de la part de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI). Un responsable gouvernemental grec a précisé que la Grèce souhaitait simplement un "accord relais" avec ses créanciers, lui permettant de continuer à se financer jusqu'à ce qu'Athènes soit en mesure de présenter son programme de désendettement, mais "pas une nouvelle aide, avec des conditions, des inspecteurs, etc." (George Georgiopoulos; Marc Angrand et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux