Athènes: La décision de la BCE met la pression sur l'Eurogroupe

le
0

ATHENES, 5 février (Reuters) - Le ministère grec des Finances a estimé mercredi soir que la décision de la Banque centrale européenne (BCE) de ne plus accepter les obligations d'Etat grecques en échange de ses opérations de financement accentuait la pression sur l'Eurogroupe en vue de parvenir à un accord "mutuellement bénéfique" sur la dette grecque. Le ministère a ajouté que le système bancaire grec était totalement protégé. A l'issue d'une réunion des gouverneurs à Francfort, la BCE a annoncé mercredi soir que les obligations d'Etat grecques ainsi que les obligations bancaires garanties par Athènes ne pourraient plus servir de collatéraux en échange de refinancement de ces banques par la BCE. (voir ID:nL6N0VE5O6 ) Cette décision reporte sur la banque centrale d'Athènes le poids du financement des banques grecques et isole la Grèce à moins qu'elle ne parvienne à un accord avec ses créanciers. (Lefteris Papadimas; Juliette Rouillon et Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux