Athènes envisage la fermeture des banques lundi - Varoufakis

le , mis à jour à 14:16
1

LONDRES, 28 juin (Reuters) - Le gouvernement grec envisagera ce dimanche la mise en place de mesures de contrôle des capitaux et la fermeture des banques du pays lundi, a dit le ministre des Finances Yanis Varoufakis à la BBC. Dans un entretien accordé à la radio britannique, il déclare qu'Athènes réfléchira à ces deux mesures dans la nuit de dimanche à lundi, a précisé sur Twitter un responsable de la BBC. Le ministère des Finances a par ailleurs déclaré que le Conseil de stabilité financière du pays se réunirait à 13h00 GMT. Ce conseil est composé du ministre des Finances, du vice-ministre des Finances Dimitris Mardas, du gouverneur de la banque centrale Yiannis Stournaras, du président de l'Association des banques grecques, du président du HFSF, le fonds d'urgence pour les banques et du président de la Commission des marchés de capitaux. La Banque centrale européenne ne peut plus fournir de liquidités d'urgence (ELA) aux banques grecques à partir du moment où les négociations entre Athènes et ses créanciers ont été rompues, a déclaré dimanche Lorenzo Bini Smaghi, ancien membre du directoire de la BCE. ID:nL5N0ZE0B5 Le conseil des gouverneurs de la BCE devait examiner dimanche une prolongation du plafond des ELA. Ce plafond est actuellement fixé à environ 89 milliards d'euros et a toujours été maintenu lors des dernières réunions du Conseil des gouverneurs en date. Le projet européen d'une union indissoluble d'Etats liés entre eux par une monnaie commune est entré ce week-end dans l'inconnu avec l'annonce d'un référendum en Grèce et la décision de l'Eurogroupe de ne pas débloquer l'"argent frais" nécessaire à Athènes pour éviter un défaut de paiement. Réunis à Bruxelles avec, puis sans leur collègue grec Yanis Varoufakis, les ministres des Finances de la zone euro ont regretté samedi que les autorités grecques aient "rompu les négociations de manière unilatérale" et ont refusé de prolonger l'actuel programme de renflouement, qui expire mardi, le jour où la Grèce, à court de liquidités, est censée rembourser 1,6 milliard d'euros au FMI. ID:nL5N0ZE010 (Andrew Osborn, Benoit Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M940878 le dimanche 28 juin 2015 à 14:46

    ils retirent tous le fric qu'ils nous ont volé

Partenaires Taux