Athènes doit faire plus contre la corruption de l'étranger-OCDE

le
0

ATHENES, 20 mars (Reuters) - La Grèce a progressé dans la lutte contre la corruption mais doit faire davantage contre celle d'agents publics étrangers, estime vendredi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). "Le risque que des entreprises grecques paient des pots-de-vin à des agents publics étrangers est important. Pour autant, la Grèce n'accorde pas la même priorité à la lutte contre la corruption transnationale", lit-on dans un communiqué de l'OCDE, dont le siège est à Paris. "La Grèce doit donc, de toute urgence, renforcer la priorité à donner à la lutte contre la corruption transnationale et s'attacher à combattre explicitement la corruption transnationale dans le cadre de ses stratégies nationales de lutte contre la corruption", poursuit le texte. Le gouvernement d'Alexis Tsipras, qui a promis vendredi de soumettre à ses partenaires européens une liste de réformes complète et détaillée, a défini la lutte contre la corruption comme une priorité. (Karolina Tigaris, Patrick Vignal pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant