Athènes dit ne pas craindre un problème de liquidités

le
1

ATHENES (Reuters) - La Grèce ne connaîtra pas de problème de liquidités durant la période de négociations avec ses partenaires de la zone euro sur un nouveau plan censé remplacer les mesures d'austérité actuelles, a déclaré samedi le vice-ministre grec des Finances, Dimitris Mardas.

"Durant la période des négociations, il n'y aura pas de problème (de liquidités). Cela ne signifie pas qu'il y en aura un ensuite", a-t-il dit à la chaîne de télévision Mega TV.

A la question de savoir si l'Etat pourrait connaître un problème de liquidités si les négociations duraient jusqu'en mai, il a dit s'attendre à ce qu'elles prennent fin avant. "Même si c'était le cas, nous pourrions trouver de l'argent", a-t-il indiqué sans autres précisions.

Le nouveau gouvernement grec, isolé lors de sa première réunion à haut niveau de la zone euro jeudi et mis sous pression par la Banque centrale européenne (BCE) mercredi, a réaffirmé vendredi qu'il ne voulait plus d'aide conditionnée de la part de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI).

Un responsable gouvernemental grec a précisé que la Grèce souhaitait simplement un "accord relais" avec ses créanciers, lui permettant de continuer à se financer jusqu'à ce qu'Athènes soit en mesure de présenter son programme de désendettement, mais "pas une nouvelle aide, avec des conditions, des inspecteurs, etc."

(George Georgiopoulos, Marc Angrand et Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M415325 le dimanche 8 fév 2015 à 05:10

    Courage ils vont gagner contre Bruxelles ils ne doivent pas céder sinon tout est perdu.C est vraiement une partie de poker et avec le peuple derrière eux ils doivent faire ce que Hollande n'a pas été capable de faire, Bruxelles a tout à perdre dans ce bras de fer

Partenaires Taux