Athènes compte sur la visite d'Obama pour l'allègement de sa dette

le
0
    ATHENES, 14 novembre (Reuters) - Barack Obama est attendu 
mardi en Grèce dans le cadre de la dernière tournée européenne 
de son mandat et Athènes espère que cette visite contribuera à 
convaincre ses créanciers d'alléger sa dette. 
    Les Etats-Unis et le Fonds monétaire international (FMI), 
partisans d'une restructuration de cette dette, se heurtent 
notamment à la résistance de l'Allemagne, dont les banques ont 
le plus à perdre d'une telle mesure.  
    Le président américain, qui remettra les clés de la Maison 
blanche à Donald Trump le 20 janvier, sera reçu par le Premier 
ministre Alexis Tsipras.  
    "Je pense qu'il veut achever sa présidence (...) avec des 
solutions à une série de problèmes économiques et de politique 
étrangère", déclaré Dimitris Tzanakopoulos, porte-parole du 
gouvernement, parlant d'une visite "de la plus haute 
importance". 
    Dans un entretien publié samedi par le quotidien grec 
Kathimerini, Barack Obama promet de "continuer à exhorter les 
créanciers de la Grèce à prendre les mesures nécessaires , 
notamment l'allègement essentiel de sa dette, pour qu'elle 
puisse renouer avec la croissance économique".      
    Sa visite sera par ailleurs l'occasion pour la gauche 
radicale et certains syndicats d'exprimer leur vieille hostilité 
à l'égard des Etats-Unis et de dénoncer à nouveau les mesures 
d'austérité mises en oeuvre depuis six ans dans le cadre des 
plans de sauvetage financiers internationaux. Des manifestants 
doivent notamment défiler jusqu'à l'ambassade des Etats-Unis. 
    "Obama vient en tant qu'agent des intérêts impérialistes", 
dit l'Adedy, syndicat de la fonction publique, qui parle de 
"provocation", trois jours avant l'anniversaire du soulèvement 
étudiant de 1973 qui a contribué au renversement du régime des 
colonels.   
    Après deux jours à Athènes, qui n'a accueilli aucun 
président américain depuis Bill Clinton en 1999, Barack Obama se 
rendra à Berlin. 
 
 (Renee Maltezou, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux