ASVEL : Tony Parker détaille son projet

le
0
ASVEL : Tony Parker détaille son projet
ASVEL : Tony Parker détaille son projet

L'ASVEL est peut-être entrée dans une nouvelle dimension ce lundi. En devenant officiellement le nouveau président du club villeurbannais, Tony Parker risque certainement d'insuffler un nouvel élan au plus beau palmarès du basket hexagonal. Exit Gilles Moretton, président depuis 2001 que TP a tenu à remercier en préambule. « Je sais que ce n'est pas facile pour lui de vendre le club car c'est un amoureux de l'ASVEL. Merci à lui pour ce qu'il a fait sur ces dix-douze dernières années. »

Pierre Vincent promu manager général

Le meneur des Spurs n'ayant pas encore l'intention de stopper sa carrière, son ami Gaëtan Muller assurera la gestion des affaires courantes. « Gaëtan Muller sera le président délégué. Nous avons exactement la même vision et il sera en charge de la mettre en application. Quant au côté sportif, toutes les clés sont données à Pierre Vincent, qui devient manager général du club », a précisé le quadruple champion NBA sur le site officiel de l'ASVEL. « Sur le sportif, Pierre aura toujours le dernier mot, et jamais je ne lui imposerais un joueur. Après, lui comme moi connaissons les règles du jeu. Et si les résultats ne suivent pas, il faudra prendre des décisions, c'est comme ça que ça marche. »

Le tour préliminaire de l'Euroligue à l'Astroballe ?

Ambitieuse, l'ASVEL pourrait se frotter au gratin européen dès la saison prochaine grâce à l'attribution d'une wild-card surprise pour l'Euroligue. Une invitation contestée. « Tout ce que je veux dire au sujet de cette wild-card, c'est qu'en France, on se plaint toujours de ne rien avoir. Et quand on obtient quelque chose, personne n'est content ! Nous ce que l'on veut, c'est mettre en avant l'ASVEL évidemment, mais surtout le basket français ! Et d'ailleurs, nous avons la volonté d'organiser ce tour préliminaire à l'Astroballe. »

« J'aimerais finir ici? »

Le nouveau président villeurbannais a, en outre, révélé que les anciens basketteurs Michaël Finley et Corey Maggette rejoindraient le cercle des investisseurs. Et de nouveaux joueurs pourraient encore venir garnir les rangs d'une équipe bâtie autour de la star locale, Edwin Jackson. Avant un retour de TP ? « Evidemment, j'aimerais finir ici. Mais encore faut-il que Pierre Vincent veuille de moi... » L'image d'un entraîneur dirigeant son président sur le terrain fait déjà saliver le public de l'Astroballe.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant