AstraZeneca rachète des produits à Actavis, T4 décevant

le
0

* Prix initial de $600 mlns pour les médicaments d'Activis * L'accord consolide le rachat les traitements d'Almirall * Croissance attendue inférieure à 5% du BPA 2015 * CA du 4e trimestre à $6,68 mds (consensus $6,79 mds) * BPA du 4e trimestre à 76 cents (consensus 82 cents) (Actualisé avec réaction d'analyste, citations du DG, cours) par Ben Hirschler LONDRES, 5 février (Reuters) - AstraZeneca AZN.L a annoncé jeudi le rachat des activités de traitement des affections respiratoires d'Actavis ACT.N aux Etats-Unis et au Canada pour un montant initial de 600 millions de dollars (527 millions d'euros), une opération qui vise à lui assurer de nouveaux relais de croissance. Le groupe pharmaceutique versera encore 100 millions de dollars une fois qu'Activis aura apporté un certain nombre de modifications à la coopération entre les deux groupes. Le numéro deux britannique a simultanément publié des résultats trimestriels inférieurs aux attentes et dit s'attendre à une baisse d'environ 5% à taux de change constants de son chiffre d'affaires cette année. Son bénéfice courant par action devrait toutefois augmenter, à un rythme inférieur à 5%, cette année. A Londres, l'action AstraZeneca perdait 1,9% vers 11h00 GMT. L'analyste de Citi Andrew Baum estime qu'AstraZeneca semble avoir délibérément grevé le trimestre en augmentant fortement les coûts de développement de ses nouveaux médicaments. Le laboratoire, qui a repoussé l'an dernier une offre d'achat de 118 milliards de dollars de l'américain Pfizer PFE.N , a vu son chiffre d'affaires baisser de 2% au quatrième trimestre à 6,68 milliards de dollars et son bénéfice par action courant chuter de 38% à 76 cents. Les analystes financiers interrogés par Thomson Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice par action de 82 cents pour un chiffre d'affaires de 6,79 milliards. Le rachat des produits d'Actavis consolide l'acquisition des traitements respiratoires du laboratoire espagnol Almirall ALM.MC en juillet et lui assure les droits mondiaux sur les traitements par inhalation contenant de l'aclidinium qui facilite l'ouverture des voies respiratoires. Actavis avait acquis les droits sur ces traitements en Amérique du Nord dans le cadre d'un précédent accord avec Almirall. Les traitements des maladies respiratoires ont une place importante dans le portefeuille de médicaments d'AstraZeneca, dont le directeur général Pascal Soriot prévoit une croissance des ventes de 75% par an à 45 milliards de dollars d'ici 2023. "Nous sommes sur la voie d'un retour à la croissance d'ici 2017 et en bonne position pour atteindre nos objectifs à long terme", a-t-il dit. AstraZeneca séduit de nombreux investisseurs avec son portefeuille de traitements anti-cancéreux mais la concurrence des produits génériques pèse sur ses performances à court terme, avec notamment l'arrivée de copies de son médicament phare anti-ulcéreux Nexium aux Etats-Unis cette année. Malgré la baisse attendue des ventes du groupe cette année, ses actionnaires pourraient être rassurés par la perspective d'une augmentation du bénéfice courant par rapport aux 4,28 dollars annoncés pour 2014. (Ben Hirschler, Marc Angrand et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant