AstraZeneca courtise Acerta pour son oncologie

le
0
 (Actualisé avec des précisions, cours de Bourse) 
    par Ben Hirschler 
    LONDRES, 14 décembre (Reuters) - AstraZeneca  AZN.L  a dit 
lundi qu'il poursuivait des discussions susceptibles de 
déboucher sur l'achat d'Acerta Pharma, une biotech non cotée, 
pour cinq milliards de dollars (4,5 milliards d'euros). 
    L'opération est destinée à étoffer l'offre oncologique du 
laboratoire britannique, dont certains traitements vedettes sont 
tombés dans le domaine public. 
   AstraZeneca avait annoncé début novembre le rachat de la 
société biotechnologique américaine ZS Pharma  ZSPH.O  pour 2,7 
milliards de dollars.  ID:nL8N1311MZ  
    Il y a un moins d'un mois, le nouveau médicament du 
pharmacien britannique contre le cancer du poumon, le Tagrisso, 
a obtenu le feu vert des autorités sanitaires pour être 
commercialisé aux Etats-Unis.  ID:nL8N13C2SB  
    AstraZeneca a enfin lancé récemment le Lynparza, un 
traitement du cancer des ovaires. 
    "AstraZeneca confirme explorer de potentielles options 
stratégiques avec Acerta Pharma BV. Il n'y a aucune certitude 
que cela débouchera au bout du compte sur une transaction 
(...)", précise le géant pharmaceutique dans un bref communiqué. 
    Le Wall Street Journal écrivait vendredi qu'AstraZeneca 
lorgnait Acerta, et plus particulièrement son traitement 
expérimental du cancer du sang acalabrutinib. 
    Des analystes de Crédit suisse disent que le potentiel 
considérable de l'acalabrutinib pourrait attirer d'autres 
candidats. "Si Acerta est ouvert à une transaction, nous 
anticipons un intérêt certain de la part de multiples 
candidats", écrivent-ils. 
    L'acalabrutinib agit à peu près de la même manière que 
l'Imbruvica, un traitement conçu par Pharmacyclics dorénavant 
dans le giron d'AbbVie  ABBV.N  après son rachat pour 21 
milliards de dollars cette année.  
    Les deux traitements sont ce que l'on appelle des     
inhibiteurs de la tyrosine-kinase de Burton, spécialisés dans le 
traitement de certains cancers du sang et "blockbusters" en 
puissance, de l'avis des analystes. Ils peuvent également être 
employés dans le traitement de maladies auto-immunes comme le 
lupus. 
    Acerta n'a pas encore d'associé pour l'aider à développer 
son traitement de pointe encore qu'il ait accepté de tester 
l'acalabrutinib en combinaison avec le Keytruda de Merck 
 MRK.N . La biotech mène plusieurs essais oncologiques de front, 
deux sont en Phase III. Il avait fait état la semaine dernière 
de résultats positifs dans le traitement de la leucémie. 
    L'action AstraZeneca perdait 0,3% à 4.315,5 pence en Bourse 
de Londres vers 14h15 GMT. 
 
 (Ben Hirschler, Benoit Van Overstraeten et Wilfrid Exbrayat 
pour le service français, édité par Marc Joanny) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant