Aston Villa tient tête à Leicester

le
0
Aston Villa tient tête à Leicester
Aston Villa tient tête à Leicester

Quelque peu emprunté, moins inspiré, Leicester n'est pas parvenu à faire céder Aston Villa chez lui (1-1), ce samedi. À l'image de Mahrez qui a raté un penalty, les Foxes ont manqué de réalisme et marquent le pas, concédant leur troisième match nul lors des quatre dernières journées de championnat.

Aston Villa FC 1-1 Leicester City FC

Buts : Gestede (76e) pour les Villans // Okazaki (28e) pour les Foxes

Porté par le souffle de tout un peuple, Claudio Ranieri a fini par se mettre à rêver lui aussi. Avant le déplacement de son équipe dans l'enceinte de Villa Park, le technicien transalpin l'a révélé, presque gêné : "Je pense que doucement les joueurs croient qu'ils peuvent faire quelque chose de spécial". C'est sans doute toujours le cas, malgré le match nul concédé ce samedi sur la pelouse d'Aston Villa (1-1), lanterne rouge de Premier League. Mais Leicester a clairement pu appréhender ses limites. Une usure physique, une fatigue ostensible et des artistes tels que Mahrez et Vardy de moins en moins touchés par la grâce. Alors les Foxes se sont accrochés sur les vertus montrées depuis le début de la saison : de la solidarité. Jusqu'au bout. Et cela a suffi pour ne pas perdre, en dépit de la fougue affichée par les partenaires de Veretout et Ayew. Le partage des points au terme de la rencontre fait ne porte pas préjudice à Leiceste, qui s'empare provisoirement du fauteuil de leader en attendant le déplacement d'Arsenal à Stoke City dimanche. Aston Villa ne peut pas en dire autant, toujours dernier et à neuf points du premier non-relégable.

Mahrez rate le K.O

Puisque l'alchimie a enfin opéré et qu'Aston Villa a obtenu contre Crystal Palace sa première victoire depuis 248 jours en championnat, Rémi Garde choisit d'utiliser les mêmes ingrédients. Son équipe ne change pas d'un iota, laissant notamment le trio Ayew-Kozák-Gil se charger de l'animation offensive. Claudio Ranieri, qui a par ailleurs battu à deux reprises son homologue français lors de court passage en Ligue 1, fait pareil. Malgré la fatigue entrevue à Tottenham, le même onze de départ est reconduit. Avec, toujours, Vardy et Mahrez en ambianceurs de foule devant puis Kanté et Drinkwater dans les rôles d'harceleurs. Surfant sur les belles dispositions étalées mardi, les Villans affichent d'entrée un visage conquérant. De l'enthousiasme, de l'envie et la volonté de se projeter vers l'avant. Mais l'ensemble se montre néanmoins quelque peu décousu, comme ce…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant