Aston Martin au centre d'une bataille d'enchères italo-indienne

le
0
BATAILLE D'ENCHÈRES INTERNATIONALE AUTOUR D'ASTON MARTIN
BATAILLE D'ENCHÈRES INTERNATIONALE AUTOUR D'ASTON MARTIN

MILAN/BOMBAY (Reuters) - Aston Martin est au centre d'une bataille d'enchères internationale après que le constructeur automobile indien Mahindra & Mahindra a lancé une contre-offre sur celle d'un fonds d'investissement italien portant sur la moitié du capital de la marque de luxe britannique.

Investindustrial avait conclu jeudi un accord avec le propriétaire actuel d'Aston Martin, le fonds d'investissement koweïti Investment Dar, le prix proposé pour 50% de l'une des icônes de l'industrie automobile étant, selon une source, compris entre 200 et 250 millions de livres sterling (247 à 309 millions d'euros).

Mahindra & Mahindra a surenchéri le lendemain, ce qui s'est traduit par un recul de 3,35% de l'action du groupe indien lundi à la Bourse de Bombay.

"Les discussions se sont poursuivies ce week-end", a dit la source, soulignant qu'Investindustrial était confiant dans sa capacité à remporter la mise, en raison d'une offre jugée "techniquement" supérieure du fait, notamment, d'un partenariat avec Mercedes (groupe Daimler).

Née il y a 98 ans, la marque Aston Martin a été immortalisée par bon nombre de films de la série "James Bond".

Personne n'était disponible pour commenter l'information ni chez Investment Dar ni chez Investindustrial.

Ce dernier, détenu par la famille italienne Bonomi, avait racheté en 2006 la marque de motos de luxe Ducati pour ensuite la revendre en avril dernier à Audi, la marque haut de gamme de Volkswagen, pour environ 860 millions d'euros.

Mahindra, premier fabricant mondial de tracteurs et maison mère du spécialiste sud-coréen des "sport utility vehicles" (SUV) Ssangyong Motor, veut mettre la main sur la technologie Aston Martin afin d'améliorer les plates-formes de sa gamme de véhicules.

L'entreprise suivrait ainsi le même chemin que son concurrent local Tata Motors, qui a racheté deux autres noms phares du secteur automobile britannique, Jaguar et Land Rover.

Aston Martin, qui avait été cédé en 2007 par Ford à Investment Dar et Adeem Investment (un autre fonds d'investissement koweïti) pour 479 millions de livres, connaît un vif succès en Chine, où plus de 500 modèles devraient être vendus cette année, contre 110 en 2010.

Jaguar et Land Rover se portent encore mieux qu'Aston Martin en Chine.

Danilo Masoni et Sumeet Chatterjee, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Dominique Rodriguez

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant