Astana : Jugé suspect, Nibali contrôlé 22 fois sur le Tour

le
0
Astana : Jugé suspect, Nibali contrôlé 22 fois sur le Tour
Astana : Jugé suspect, Nibali contrôlé 22 fois sur le Tour
Selon Le Monde, les performances de Vincenzo Nibali ont attiré l'attention de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp) qui a particulièrement surveillé les allers et venues de l'Italien durant le Tour de France.

Pour beaucoup, Vincenzo Nibali (Astana) a redonné ses lettres de noblesse au Tour de France en devenant un vainqueur « normal » de la Grande Boucle. Mais ses quatre victoires d'étapes et ses huit minutes d'avance sur son dauphin Jean-Christophe Péraud (une première depuis 2002 et le quatrième sacre de Lance Armstrong) ont tout de même attiré l'attention de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (Oclaesp). Selon le Monde, l'organisme a surveillé de près les allers et venues du coureur italien et les alentours du bus de son équipe Astana.

Pour autant, « le requin de Messine » n'a présenté aucun contrôle positif lors des 22 fois (lors des 19 arrivées en jaune, les deux journées de repos et le prélèvement d'avant-départ) où il a dû se soumettre à l'exercice. Et son passeport biologique est jugé « nickel ». Mais les résultats des analyses plus complètes seront dévoilés dans deux semaines.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant