Assurer un deux-roues d'occasion

le
0
Vous venez d'acheter un deux-roues d'occasion ? Découvrez les différentes étapes à suivre pour l'assurer au mieux !
Essayer le deux-roues

Une moto ou un cyclomoteur d'occasion peut présenter bien des surprises lors de la première utilisation. C'est pourquoi il est indispensable de l'essayer avant achat! Si vous possédez déjà une assurance deux-roues , elle vous protégera durant ce genre d'essai. Sinon, si le vendeur est un particulier c'est son assurance qui vous couvre, à condition qu'il n'ait pas souscrit à la clause «conduite exclusive». En effet, dans ce cas, le montant des réparations en cas d'accident sera à votre charge. Il vaut mieux alors demander à tester la moto en tant que passager. De plus, si le vendeur est en contrat de «conduite exclusive», vous ne pourrez pas prendre possession du véhicule immédiatement, même si l'achat se fait le jour même. Le vendeur doit en effet informer son assureur et vous le vôtre du changement de statut.

Démarches à l'achat

Sans tous les documents officiels justifiant de l'état, de la valeur, mais aussi de la possession en toute légalité du deux-roues que vous souhaitez acquérir, vous n'avez que peu de chances qu'un assureur vous accepte. Regardez donc bien en détail la carte grise et le carnet d'entretien. Ce dernier représente une garantie supplémentaire: il doit inclure le kilométrage et les dernières révisions en date, sans omissions. La carte grise doit impérativement contenir les mêmes numéros que ceux inscrits sur le cadre et le moteur. Enfin, pour que la vente soit conclue, il vous faut remplir 3 documents dont vous devrez faire parvenir les photocopies à votre assurance par la suite:

-Le certificat de vente, que l'on peut se procurer en ligne ou dans une préfecture ;

-Le changement de carte grise, à barrer et signer. Il convient d'y marquer «vendu le...» pour pouvoir ensuite effectuer le changement de nom en préfecture ;

-Un certificat de non-gage, disponible en ligne.

Immatriculer son véhicule

Depuis le 1er janvier 2011, l'immatriculation des cyclomoteurs de moins de 50 cm³ est obligatoire. Ils doivent se doter d'une plaque selon les conditions du SIV qui garantit une immatriculation à vie du deux-roues, dans le but de limiter les vols. La plupart des compagnies d'assurances scooter refuseront de couvrir un véhicule non immatriculé. Le vendeur qui vous propose un tel véhicule sans plaque aux normes est d'ailleurs dans l'illégalité, vous êtes donc en droit d'exiger qu'il se charge des démarches avant de procéder à l'achat. Il faudra ensuite veiller à ce que le nouveau numéro soit porté sur la carte grise du deux-roues véhicule pour que le document présenté soit valide lors de la signature du contrat d'assurance deux-roues.

Assurance au tiers ou tous risques

Une fois tous ces préliminaires remplis, il s'agit de savoir quel niveau de protection appliquer au deux-roues d'occasion. S'il est ancien et sa valeur à l'argus faible, une assurance au tiers suffira souvent. S'il est récent et possède encore une certaine valeur sur le marché, il peut être judicieux d'y ajouter une garantie vol, voire d'opter pour l'assurance tous risques. Chaque cas est particulier, n'hésitez pas à recourir à l'avis d'un courtier professionnel pour connaître vos possibilités.

LIRE AUSSI:

» Assurer son vélo électrique

» Une garantie vol et incendie pour les deux-roues

SERVICE:

» Roulez l'esprit léger! à partir de 12€90/mois

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant