Assurance-vie : un engouement risqué pour les assusseurs

le
4
L'assurance vie est le placement préféré des Français.
L'assurance vie est le placement préféré des Français.

L?assurance-vie a le vent en poupe. Avec un livret de développement durable et un livret A à 1 %, les épargnants se tournent encore davantage vers ce placement. En avril, l?assurance-vie a récolté 2,3 milliards d?euros de plus, selon les chiffres publiés par l?Association française de l?assurance. Depuis le début de l?année, la collecte nette atteint ainsi 8,8 milliards, un chiffre qui laisse augurer un très bon cru 2015. Si ce mouvement continue à ce rythme, les assureurs pourraient récolter plus de 25 milliards d?euros sur l?année contre 21 milliards en 2014.

Mais cet engouement ne va pas sans risque pour les assureurs. Le gouverneur de la Banque de France, également président de l?ACPR, leur autorité de supervision, ne cesse de les appeler à la prudence sur les taux proposés aux clients. « J'attends cette année une baisse significative du taux de rémunération des contrats », avait expliqué Christian Noyer en octobre dernier, devant la commission des Finances du Sénat.

Gains à court terme, pertes à long terme ?

Et il continue à prôner la prudence. Car la chute des taux d?intérêt sur les marchés fait peser, à terme, une menace sur les assureurs. Beaucoup de leurs contrats sont en effet des contrats dits « en euros », largement investis dans des dettes d?État et d'entreprises, qui rapportent de moins en moins avec la chute des taux d?intérêt, alors que le capital de l'assuré est...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le jeudi 28 mai 2015 à 18:01

    En conclusion : Vivement le krach obligataire...qu'on retrouve des achats à 70%......mais pour les AV ce sera la faillite pure et simple au mieux des rendements négatifs.

  • frk987 le jeudi 28 mai 2015 à 17:58

    Suite : voyez DADA40 , je suis à la trace le marché obligataire, car je n'ai plus la moindre confiance dans les actions surévaluées et si vous voulez des obligs correctes (hors OAT d'un Etat en faillite) faut compter du 0,7% de rendement HORS impôts...autant dire que ça ne vaut même plus les frais de transactions.

  • frk987 le jeudi 28 mai 2015 à 17:54

    Pas si longtemps vous dites DADA40 , combien ...2 ou 3 ans...ce que vous arrivez à trouver sur le marché primaire en étant un super client c'est des obligs de banques à 3%, ne parlons même pas du marché secondaire, car là c'est du moins de 1%. Bien sûr vous allez me vanter des junks bunds à 10% mais pour le remboursement ce sera une autre affaire;

  • DADA40 le jeudi 28 mai 2015 à 16:08

    En fait, la différence entre actions et obligations n'est pas aussi importante qu'on veut nous le faire croire. On peut jouer sur les taux. J'ai acheté, il n'y a pas si longtemps du 4,7% à 70% de la valeur soit presque du 7% hors plus-value. Il faut savoir gérer son patrimoine en intégrant le long terme.