Assurance vie : les rendement des fonds en euros toujours plus surveillés

le
0
Les assureurs vie menacés par la baisse des taux. (© DR)
Les assureurs vie menacés par la baisse des taux. (© DR)

Un mouton à cinq pattes. Tel est le qualificatif qui convient à merveille au fonds en euros d’un contrat d’assurance vie. Ses caractéristiques sont hors normes : il permet de bénéficier des performances supérieures du passé tout en profitant d’une garantie en capital, d’une liquidité à tout instant et d’un effet cliquet pour sécuriser annuellement les intérêts qu’il génère. Et côté performances c’est plus que bien eu égard au contexte de marché. En 2015, les fonds en euros ont distribué un rendement moyen, net de frais de gestion, de 2,3 %, ce qui représente encore 0,7 point de plus que le rendement actuel des obligations de l’État Français sur une maturité… de 50 ans.

Malheureusement ces avantages comparatifs sont aujourd’hui menacés. A de multiples reprises, L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), l’organe de supervision des banques et des assurances, a alerté les compagnies d’assurance vie sur la nécessité de baisser plus fortement les rendements des contrats vie afin de «mieux préparer l’avenir» et de faire ainsi face au niveau actuel des taux d’intérêt. Plus récemment, le Haut Conseil de stabilité financière (HCSF), qui est l’autorité macroprudentielle française chargée d’exercer la surveillance du système financier dans son ensemble estime que «l’ajustement à la baisse des rémunérations des contrats d’assurance vie intervenu

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant