Assurance vie : les gagnants de la flat tax !

le
2
Malgré la nouvelle loi fiscale, l'assurance vie reste un produit d'épargne privilégié. (© Fotolia)
Malgré la nouvelle loi fiscale, l'assurance vie reste un produit d'épargne privilégié. (© Fotolia)

Le débat parlementaire sur le projet de loi de finance pour 2018 n'est pas terminé. Mais on commence à avoir une idée assez précise de la nouvelle fiscalité de l'assurance vie, sauf changements de dernière minute toujours possibles.

Beaucoup d'articles et de chroniques ont été écrits sur le sujet, attisant les peurs et laissant croire que l'assurance vie allait perdre son régime privilégié. C'est faux. Si certains épargnants payeront un peu plus d'impôts sur leurs gains avec la flat tax (ou prélèvement forfaitaire unique, PFU), d'autres en paieront moins.

Projections

Et les gagnants pourraient bien être plus nombreux que les perdants. Même si des projections en la matière sont difficiles par manque de données et parce que toute réforme fiscale modifie les comportements.    

Quels sont, en assurance vie, les perdants de la flat tax d'Emmanuel Macron ? Les épargnants qui disposent de plus de 150.000 euros sur ce placement, qui effectuent de nouveaux versements. Ils paieront, après huit ans, 12,8% d'impôt sur les gains engrangés par ces versements (+prélèvements sociaux), contre 7,5% avant la réforme. Soit une hausse de 5,3 points.  

Quels sont les gagnants du PFU de 30% ?

Les épargnants qui alimentent aujourd'hui un nouveau contrat et qui pourront retirer leur épargne dans les quatre ans à venir en ne payant «que» 30% de prélèvements sur

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tristou il y a 2 mois

    Une seule solutionArrêter la défiscalisation et les prix immobilier baisseront voir stagner Et Pour que les jeunes puissent acheter

  • faites_c il y a 2 mois

    "Ils paieront, après huit ans, 12,8% d’impôt sur les gains engrangés par ces versements (+prélèvements sociaux), contre 7,5% avant la réforme. Soit une hausse de 5,3 points." Pourrait s'appeler aussi "Ou comment entretenir de fausses informations"!!! C'est totalement faux si on retire des capitaux à concurrence de l'abattement de 4600 € ou 9200 € suivant son régime matrimonial ou le taux est égal à 0!