Assurance-vie : «Le fonds en euros reste l'un des placements sans risques les plus attractifs»

le
3

INTERVIEW - Pour Cyril Blesson, associé chez Pair conseil, les fonds en euros devraient rapporter 2,4% en moyenne cette année.

LE FIGARO. - Est-il risqué d'investir dans des fonds en euros?

Cyril BLESSON. -Non. Les épargnants prennent surtout le risque de voir le rendement de leur épargne baisser, mais c'est le cas de tous les placements. Ces fonds devraient rapporter cette année 2,4 % en moyenne, et peut-être 2,1 % seulement en 2015.

Existe-t-il des placements alternatifs?

Malgré la forte baisse de son rendement, le fonds en euros reste l'un des placements sans risques les plus attractifs du moment. Le livret A et le LDD (1 % net) ne rapportent plus beaucoup, tout comme les livrets bancaires. Seul le PEL peut être considéré comme un concurrent. Alors que les taux obligataires sont très bas, il rapporte encore 2,11 % net (2,5 % avant prélèvements sociaux). De plus, l'assurance-vie offre de nombreux avantages fiscaux, surtout en matière de transmission de patrimoine (l'assuré peut transmettre 152.500 euros à chaque bénéficiaire, NDLR). Dans ce contexte, nous pensons que les épargnants devraient continuer l'an prochain à privilégier ce placement.

Faut-il miser sur les unités de compte?

Pour doper la rémunération de ses placements, il est plus que jamais nécessaire de prendre des risques et surtout d'investir sur le très long terme. Cette stratégie d'investissement est notamment adaptée à ceux qui épargnent en vue de leur retraite. En général, le risque lié aux actions baisse avec la durée de détention. Les études ont montré que les actions françaises, dividendes réinvestis, rapportent en moyenne 4 % net par an (après inflation) au-delà de vingt ans de détention. Les investisseurs français sont procycliques et investissent sur les marchés lorsqu'ils ont beaucoup monté. En ce moment, la part des unités de compte dans les contrats d'assurance-vie tend ainsi à augmenter. Mais cela peut être trompeur, car les épargnants investissent beaucoup dans des fonds à formule. Or ces derniers sont moins risqués que les actions en direct ; ils ne reproduisent qu'une partie de la hausse ou de la baisse des marchés. On constate aussi à nouveau que, de plus en plus, les ménages préfèrent laisser dormir leur épargne sur leur compte courant plutôt que de prendre des risques.

Les nouveaux fonds  euro-croissance sont lancés.  Faut-il investir?

Le contexte est peu porteur pour le lancement des fonds euro-croissance car les taux d'intérêt sont très bas, ce qui rendra la tâche des assureurs difficile. De plus, comme ces fonds ne bénéficient pas d'un avantage fiscal spécifique, les épargnants auront sûrement du mal à accepter de n'avoir une garantie en capital qu'au bout de huit ans. Cependant, ces contrats peuvent devenir des produits retraite et ainsi profiter des performances actions à long terme. 

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • TL70190 le mercredi 26 nov 2014 à 10:39

    la carotte , la carotte , manger en tous !

  • supersum le mercredi 26 nov 2014 à 09:03

    Bien au contraire c'est le placement le moins risqué qui rapporte le plus, bien plus que le locatif désormais et avec moins de problème. La part du placement en unité de compte risque juste d'augmenter légèrement de 30 à 40 %. Et je dirais le moins susceptible d'etre à nouveau fiscalisé car le gouvernement sanctionne tout le monde y compris ce qui ont tres peu d'argent.

  • idem12 le mercredi 26 nov 2014 à 07:25

    LOL, les assurances vie en fonds euros sont pourries de dettes souveraines, il faudrait être fou pour investir là-dedans !