Assurance-vie : l'Afer sert un taux de 3,43 %

le
0
Le rendement du contrat de l'association d'épargnants a bien résisté en 2011 et se classe parmi les meilleurs de l'année. La plupart des assureurs annoncent des rémunérations en baisse de 0,30 % à 0,70 %.

Depuis quelques jours, les Français découvrent ce que leur a rapporté leur assurance-vie l'an dernier. Les assureurs dévoilent en effet tour à tour les rendements de leurs contrats pour 2011. L'association d'épargnants Afer (735.000 adhérents) leur a réservé une bonne surprise, avec un taux de 3,43 %. «Un excellent taux», s'est félicité son président, Gérard Bekerman. Il y a tout juste un an, l'Afer avait suscité une grande déception en affichant seulement 3,52 %, une rémunération en forte chute par rapport à 2009 (4,12 %). Cette année, le repli a donc été limité, malgré un contexte chahuté sur les marchés financiers. L'assureur du contrat, Aviva, a souligné que le support en euros était très peu investi en emprunts grecs (0,1 %) et s'est montré confiant dans la dette italienne (7 % du portefeuille).

Avec ce taux de 3,43 %, le contrat de l'Afer se place parmi les meilleurs, en comparaison des rendements déjà publiés par d'autres compagnies d'assurances. La palme revient toutefois à la MACSF, qui sert 3,65 % sur son contrat en euros, contre 4,05 % en 2010 (3,40 % à 3,70 % sur le contrat multisupport). Chez Axa France, la plupart des contrats ont rapporté entre 3 % et 3,70 %, soit 0,30 % de moins que l'année précédente.

Des plus en plus de contrats sous les 3 %

Ces baisses étaient attendues. La plupart des experts tablaient sur des reculs de 0,20 % à 0,40 %. Toutefois, certains assureurs, qui pourtant comptent traditionnellement parmi les plus généreux, ont surpris avec des chutes beaucoup plus fortes. À la Maaf, par exemple, la rémunération s'effondre de plus de 0,90 % (à 3,20 % au lieu de 4,11 % un an plus tôt) pour le contrat Winalto. Et le taux n'est plus que de 3,06 % pour le compte épargne Maaf (fermé à la souscription).

La GMF offre aussi 3,20 % sur tous les contrats, soit une baisse de 0,70 % par rapport aux 3,90 % servis pour 2010. «Nous avons été prudents, car les rendements du portefeuille obligataire ont baissé, la Bourse s'est effondrée en août, et nous ignorons encore comment la dette grecque sera traitée », souligne Patrice Forget, directeur général délégué du Groupe GMF. La plupart des assureurs détiennent en effet au moins quelques emprunts grecs. « Mais avec ce taux de 3,20 %, notre contrat est toujours bien placé », ajoute Patrice Forget.

Cette année, de plus en plus d'assurances-vie devraient en effet passer sous la barre des 3 %. C'est déjà le cas par exemple des contrats en euros de Gan ou de Groupama qui ont rapporté 2,80 % en 2011, un peu moins que les multisupports, qui reçoivent 3 %.

La plupart des assureurs ont veillé à ne pas trop puiser dans leurs réserves (les profits mis de côté dans le passé et qu'ils doivent redistribuer aux épargnants). Leur autorité de contrôle, l'ACP, les avait mis en garde contre les excès de générosité. Et surtout, ils doivent garder des munitions pour piloter leurs rendements au cours des prochaines années: il faudra, quelle que soit l'évolution des marchés financiers, que la rémunération de l'assurance-vie reste attrayante, pour éviter que les épargnants ne soient trop nombreux à la délaisser.

LIRE AUSSI:

» Les Français boudent l'assurance-vie

» Les rendements de l'assurance vie plongent

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant