Assurance vie : l'Afer monte au créneau contre le projet socialiste

le
9
(NEWSManagers.com) - En rappelant " qu'en attaquant l'assurance vie, c'est la France qui est attaquée" , l' Afer a fustigé les mesures qui viennent d'être annoncées notamment par Michel Sapin, en charge du projet présidentiel de François Hollande, dans un communiqué publié vendredi 2 mars. En substance, le candidat socialiste à l'élection présidentielle souhaite que les revenus du capital soient taxés comme les revenus du travail au nom du principe de justice fiscale et que ce principe concerne également l'assurance vie dès lors que les contrats sont inférieurs à huit ans.

L'association, dont l'encours géré s'élève à 45 milliards d'euros, juge ces mesures illusoires et désastreuses pour le pays et rappelle que l'assurance vie n'est pas un produit de classe mais un instrument populaire pour répondre aux aléas de la vie de toutes les catégories socioprofessionnelles. " Elle s'adresse à tout le monde" , explique-t-elle et rappelle que " 15 millions de Français détiennent un contrat d'assurance vie dont plus de 10 millions sont des ouvriers, des employés, des retraités, dont les revenus sont inférieurs à 3 000 euros par mois."

Par ailleurs, sur le plan de l'économie, l'assurance vie avec ses 940 milliards d'euros investis permet de financer les entreprises, ajoute l' Afer. En détail, elle représente 250 milliards d'euros d'actions et finance la dette publique avec 35 % de ses actifs et près de 50 % de la dette publique nationale.
De fait, en taxant l'assurance vie, prédit l'association, des millions de Français procéderont à des rachats. Ensuite, " sans confiance en France, la France deviendra dépendante des capitaux étrangers. Et la France n'appartiendra plus aux Français" , estime l' Afer.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • gerardsb le lundi 12 mar 2012 à 23:41

    Mais il faut tout de même se souvenir que c'est notre ami Juppé qui le premier a commencé à cartonner l'assurance vie, qui a créé la CADES, et qui l'a livrée pieds et poings liés aux K étrangers...Un emprunt tel que celui de R Barre aurait soit disant coûté trop cher ... mais le blé serait resté en France, là... il fout le camps depuis belle lurette.

  • gerardsb le lundi 12 mar 2012 à 23:38

    Mais il faut tout de même se souvenir que c'est notre ami Juppé qui a leur premier commencé a cartonner l'assurance vie, qui a créé la CADES, et qui l'a livrée pieds et poings liés aux K étrangers...Un emprunt tel que celui de R Barre aurait soit disant coûté trop cher ... mais le blé serait resté en France, là... il fout le camps depuis belle lurette.

  • gerardsb le lundi 12 mar 2012 à 23:38

    Les socialistes sont de VRAIS conn.ards... Par démagogie ils ont empêché les pp français de devenir propriétaires des sociétés qui sont détenues pour la plus grande partie d'entre elles par des capitaux étrangers. Seul Bérégovoy avait compris l'intérêt du placement individuel des particuliers, cela lui a coûté cher...

  • tib33 le lundi 12 mar 2012 à 12:41

    très bien!

  • AND.KOTE le jeudi 8 mar 2012 à 14:43

    Les fondateurs d'AFER n'ont ils pas affaire à la justice?

  • b.giral le jeudi 8 mar 2012 à 12:58

    si par malheur la fraise des bois était élue, les français n'auront qu'à s'en prendre à eux-mêmes !!

  • jplata le jeudi 8 mar 2012 à 12:58

    Il me semble qu'il y a un contrat qui est signé à la souscription et qui énonce les conditions du placement.Revenir au cours de la durée n'est pas juste, on ne revient pas sur les règles du jeu en cours de partie. Par contre, on pourrait appliquer les nouvelles règles sur les contrats souscrits après cette décision.

  • M8758408 le jeudi 8 mar 2012 à 12:38

    Tout simplement évident ce que dit l'AFER

  • pasco12 le jeudi 8 mar 2012 à 12:35

    lol