Assurance vie et rédaction de testament

le
0

L'assurance vie est un produit d'épargne qui se révèle aussi intéressant pour la transmission de patrimoine. En complément de la clause bénéficiaire, il est important de rédiger un testament clair.

Assurance vie et clause bénéficiaire

Le souscripteur d'un contrat d'assurance vie peut bénéficier de sa fiscalité, toujours avantageuse, pour transmettre son patrimoine. Avant même de rédiger son testament, il est essentiel de remplir soigneusement la clause bénéficiaire du contrat. Le titulaire indique ainsi à qui il souhaite transmettre le capital accumulé au fil des années, s'il venait à décéder avant le terme du contrat.

La clause bénéficiaire doit comporter différents éléments : le prénom, nom et nom de jeune fille de la personne désignée, sa date et son lieu de naissance ainsi que son adresse.

Un testament clair

Si le souscripteur préfère conserver la confidentialité de son choix, il peut remplir la clause bénéficiaire en renvoyant à son testament avec la formule suivante : « selon dispositions testamentaires, déposées en l'étude de Maître xxx. »

Pour compléter la clause du contrat, le testament doit éviter toute confusion susceptible de freiner la transmission du patrimoine. On indiquera de ce fait le nom du contrat d'assurance vie, la compagnie d'assurance auprès de laquelle il est souscrit, puis le nom du bénéficiaire.

Éviter les contrats en déshérence

Lorsqu'il n'est pas possible à l'assureur d'identifier le bénéficiaire d'un contrat d'assurance vie, celui-ci est dit en déshérence. Une situation compliquée, qui bloque le capital.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant