Assurance vie : encore six mois pour économiser jusqu'à 690 euros

le
0
Lors d'un retrait sur un contrat d'assurance vie, seule la part de gains est fiscalisée. (© DR)
Lors d'un retrait sur un contrat d'assurance vie, seule la part de gains est fiscalisée. (© DR)

Pour en profiter, deux conditions sont nécessaires : que votre contrat ait plus de huit ans (la maturité moyenne des contrats d’assurance vie en France est très nettement supérieure à ce délai) et que votre contrat ne prélève pas, ou très peu, de frais sur les versements (c’est par exemple le cas des contrats distribués sur internet qui n’en facturent pas).

Rappelons d’abord la règle fiscale. Lors d’un retrait sur un contrat d’assurance vie, seule la part de gains est fiscalisée, le capital lui n’est pas taxé. Les intérêts sont soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou sur option à un prélèvement forfaitaire libératoire de 35% si le contrat a moins de quatre ans, de 15% s’il a entre quatre et huit ans et de 7,5% s’il a plus de huit ans.

Surtout, après huit ans et quelle que soit l’option retenue, un abattement annuel sur les intérêts s’applique. Il est de 4 600 euros pour une personne seule et de 9 200 euros pour un couple marié ou pacsé. C’est cet abattement qu’il est important d’utiliser. Grace à lui vous pouvez réaliser jusqu’à 690 euros d’économie d’impôt (9.200 euros x 7,5%).

Transformer les intérêts en capital

Et même si vous n’avez pas besoin des capitaux, répétez l’opération chaque année. Les fonds retirés seront reversés sur votre contrat d’assurance vie ou si celui-ci est trop gourmand en frais ils seront apportés

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant