Assurance vie: découvrez notre stratégie «80-20»

le
4
Un contrat vie se gère un peu comme un compte-titres : réalisez quelques arbitrages au début de chaque année afin d'adapter le contenu de votre contrat à l'évolution de la situation. (© Fotolia)
Un contrat vie se gère un peu comme un compte-titres : réalisez quelques arbitrages au début de chaque année afin d'adapter le contenu de votre contrat à l'évolution de la situation. (© Fotolia)

(lerevenu.com) - Pour dynamiser votre contrat d'assurance vie la solution la plus simple consiste à souscrire un fonds dit « structuré », qui vous promet une partie de la hausse de la Bourse, tout en vous offrant une garantie sur le capital partielle ou totale hors frais sur versement et de gestion du contrat. C'est la solution de facilité. Mais avec à la clé une probabilité élevée de déception parce que la garantie que vous achetez à un coût et parce que la performance du fonds dépend d'une formule mathématique pas toujours lisible même pour un épargnant averti.

Notre conseil : se prendre en main. 90% des contrats d'assurance vie, une fois souscrits, prennent la poussière au fonds d'un tiroir. C'est une erreur. Un contrat vie se gère un peu comme un compte-titres. Il ne s'agit pas de multiplier les allers-retours dans la journée mais de réaliser quelques arbitrages au début de chaque année afin d'adapter le contenu de votre contrat à l'évolution de la situation financière et économique. Pour 2015 : osez la Bourse pour 5 à 20% des sommes investies sur votre contrat. C'est la stratégie 80 - 20 : 80% de fonds en euros et 20% d'unités de compte. Pour un résultat optimal nous vous conseillons de l'appliquer plusieurs années de suite.

Si les actions vous rebutent, optez, pour les 20% en unités de compte, pour un fonds en euros de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • brinon1 le samedi 10 jan 2015 à 22:58

    Dans le trio infernal, c'est toujours la banque ou la cie d'assurance vie qui gagne, que ce soit compte titres ou contrat ;le fisc est toujours gagnant, jamaos perdant, au pire il ne gagne rien les années de vaches maigre, l'éternel dernier est l'actionnaire, titulaire du contrat, et toujours redevable fiscal. Il ales miettes de sa patienc et de son épargne. Maintenant si il habite en France, il n'a pas grand chose à attendre.

  • sidelcr le samedi 10 jan 2015 à 21:44

    Les frais d'arbitrage grèvent la stratégie , en résumé ça n'est bon que pour les banques , si tu gagnes elle gagne , si tu perds elle gagne .

  • idem12 le samedi 10 jan 2015 à 08:16

    on en tient un bon là...

  • M8200410 le samedi 10 jan 2015 à 08:08

    Bonjour,Puis-je le mettre en application sur mes contrats sans payer de frais d'arbitrage ?CdtMme Urbino