Assurance-vie : conseils pour réduire sa prime d'assurance

le , mis à jour le
0

Aujourd'hui encore, le contrat d'assurance-vie est l'un des produits les plus populaires en France : c'est un contrat suffisamment sûr et rentable pour constituer un fond intéressant. Pour en tirer le meilleur parti, il faut s'appuyer sur les 4 leviers qui le composent.

Réduire sa prime d'assurance vie
Réduire sa prime d'assurance vie

Les frais de dossiers, objet de comparaisons

Comme pour tout contrat, vous devrez vous acquitter de frais de dossier. Ceux-ci sont incontournables, et sauf exception, vous ne pourrez pas les négocier. En revanche, ils varieront souvent d'une formule ou d'une agence à l'autre. Pensez à comparer.

Les frais de gestion : les plus importants

Parmi les 4 facteurs du tarif d'une prime d'assurance-vie, ce sont les frais de gestion qui sont les plus importants. En fait, ils sont prélevés régulièrement, ce qui signifie que plus un contrat dur dans le temps, plus la somme totale prélevée sera importante. D'ailleurs, les frais de gestion sont ceux qui définiront le mieux la rentabilité du contrat.
Par conséquent, ce sont ces frais qui vous inciteront à vous projeter plusieurs décennies dans l'avenir, car le contrat d'assurance-vie est avant tout une épargne à long terme.
Le conseil des experts : en règle générale, un contrat comportant des frais de gestion peu élevés aura des frais de versements plus importants. Et l'inverse est tout aussi vrai. Préférez la première situation, et évitez de trop lourds frais de gestion.

Les frais d'entrée : vous pouvez les négocier

Ce que l'on nomme « frais d'entrée », ce sont des sommes prélevées à certaines occasions, en particulier à la souscription du contrat. Leur taux varie fortement selon les agences, mais une chose est sûre : il faut les négocier ! De cette façon, votre épargne mettra moins de temps à être rentable.
À noter que des assureurs proposent des formules dénuées de frais d'entrée. Mais si cela est un facteur de rentabilité, vérifiez que vous n'êtes pas perdant sur les 3 autres.

Les frais d'arbitrage, selon votre profil

L'arbitrage est en réalité une intervention de votre part, en cours de contrat. Par exemple, si vous disposez d'une assurance-vie multisupport, et que vous transférez une somme d'un support à un autre. Ce type de frais est payé soit fixe, soit proportionnel aux sommes que vous transférez.
Ici, tout dépendra de votre profil. Si l'arbitrage ne fait pas partie de vos habitudes, vous pourrez mettre en avant le côté exceptionnel de votre transaction pour demander à ce qu'elle soit gratuite. À l'inverse, si vous en faites régulièrement, pensez dès la souscription à regarder les clauses : des agences en autorisent gratuitement (le plus souvent, d'une à trois par an).

Trucs et astuces

Un conseil au moment de choisir votre formule : l'ancienneté est la clé ! Les agences lancent régulièrement de nouvelles offres. Elles peuvent être alléchantes, mais elles peuvent aussi s'essouffler avec les années. Optez donc plutôt pour une formule qui a fait ses preuves. Vous aurez en plus davantage de retours d'autres clients, qui vous diront si le jeu en vaut la chandelle.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant